Actualisé

Des policiers bloquent la manifestation des moines birmans

Rangoun - Des policiers ont bloqué dimanche à Rangoun plus de 200 personnes, dont des moines bouddhistes, qui cherchaient à pénétrer sur l'avenue menant à la maison d'Aung San Suu Kyi.

La célèbre opposante est assignée à résidence depuis 2003.

Ce groupe composé d'environ 120 moines et de 100 civils s'était séparé de la grande manifestation qui s'était déroulée plus tôt dans les rues de Rangoun, ont indiqué des témoins.

Le petit groupe s'est arrêté à deux mètres d'une barrière érigée par les forces de sécurité qui ont empêché les manifestants d'entrer sur l'avenue de l'Université où se trouve la résidence de Mme Suu Kyi, ont précisé des témoins.

Fait exceptionnel, samedi, les autorités, sous pression, avaient laissé environ 2000 bonzes et civils passer devant la maison où l'opposante a été confinée pendant la majeure partie des 18 dernières années. Mme Suu Kyi, 62 ans, était alors brièvement sortie, les larmes aux yeux, pour saluer respectueusement les moines.

Vie chère

Dimanche, Rangoun a vécu la plus grande manifestation depuis le début de la contestation il y a cinq semaines. Environ 10 000 moines bouddhistes, soutenus par un nombre au moins équivalent de civils, ont défilé contre la junte. Aucun incident n'avait été signalé à 17h00 locales (12h30 suisses).

De jeunes bonzes sont désormais à l'avant-garde du mouvement de protestation déclenché le 19 août par des opposants en Birmanie après l'augmentation massive des prix des carburants et des transports en commun, qui affecte durement la population de ce pays pauvre d'Asie du Sud-Est.

ats

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!