Actualisé 21.03.2017 à 17:50

Crissier (VD)«Des policiers encagoulés étaient devant ma porte»

La police est intervenue dans un immeuble, lundi. Les moyens déployés ont apeuré et intrigué les habitants. Un jour plus tard, les interrogations demeurent.

de
Abdoulaye Penda Ndiaye
L'opération policière de lundi a impressionné les habitants de Crissier. Finalement, pas un seul coup de feu tiré et deux personnes ont été interpellées sans anicroche.

L'opération policière de lundi a impressionné les habitants de Crissier. Finalement, pas un seul coup de feu tiré et deux personnes ont été interpellées sans anicroche.

Un imposant cordon de sécurité, des troupes d'élite de la police cantonale vaudoise et des habitants, inquiets, qui se perdent en conjectures et en supputations. Un quartier de Crissier (VD) a vécu un après-midi agité lundi. Une folle rumeur d'action antiterroriste et une autre évoquant une prise d'otages ont commencé à circuler. «J'ai aperçu plusieurs policiers encagoulés qui empilaient des caissons. Ma grande crainte c'était qu'il y ait des balles perdues», indique une jeune femme qui avait rendez-vous chez son médecin. «En tout, les policiers avaient trois uniformes différents», raconte un témoin.

«Pour toute réponse, la police a dit «Chut!»

A l'intérieur de l'immeuble, la peur était encore plus vive. «En guignant, nous avons vu des agents lourdement armés. On leur a demandé ce qui se passait. Pour toute réponse, ils nous ont dit: «Chut!», relèvent deux locataires. «Cela fout quand même les boules de se retrouver avec des policiers en cagoule et lourdement armés devant son pas de porte», précise une femme d'un certain âge.

Deux jeunes en couple interpellés

Finalement, les forces de l'ordre ont interpellé deux personnes au sixième étage de l'immeuble. Selon nos renseignements, il s'agit de deux jeunes en couple. «Nous avons consulté les sites en ligne pour savoir ce qui s'est passé mais même 20minutes.ch n'en parlait pas», regrette une habitante.

Contactée par 20minutes.ch, la police cantonale vaudoise indique que l'opération était menée dans le cadre d'une entraide judiciaire internationale en matière pénale. «Une des personnes recherchées était potentiellement dangereuse», signale-t-elle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!