Actualisé 12.03.2007 à 23:20

Des policiers ont magouillé pour s'acheter des BMW

DELEMONT - Les policiers s'offraient des BMW au rabais au nom de l'Etat jurassien. Même l'actuel commandant est inculpé.

C'est sur un total de treize véhicules que porte cette affaire. Entre 1996 et fin 2004, l'ancien commandant de la police jurassienne a utilisé un système de rabais pour acquérir sept voitures. Il en a fait bénéficier un proche. Trois autres policiers, dont deux aujourd'hui retraités, ont aussi profité de ces tarifs pour l'achat de quatre véhicules. Ces trois personnes nient avoir eu connaissance du stratagème.

Le procédé? Les BMW étaient achetées au concessionnaire au nom de l'Etat jurassien, immatriculées comme telles, puis à titre privé par les policiers. Les rabais auraient été de 6000 fr. à 10 000 fr. par véhicule. L'actuel commandant de la police, Henri-Joseph Theubet, a lui-même signé deux contrats de vente sur des véhicules, pour son prédécesseur et pour un policier encore en exercice. Henri-Joseph Theubet nie avoir eu connaissance du subterfuge: «Je me suis fait avoir par le garagiste et mon prédécesseur en signant ces deux papiers, martèle-t-il. Nos services ont toujours voulu la transparence. Maintenant c'est l'orage, mais l'issue du jugement démontrera ma toute bonne foi.» Le chef de la police ne craint pas de perdre sa place à cause de cette affaire. Reste que pour l'instant tout ce petit monde, y compris le garagiste, a été inculpé d'escroqueries, de complicité d'escroqueries et de faux dans les titres. Tout ceci commis au préjudice de l'importateur suisse des BMW.

Nando Luginbuhl

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!