Australie: Des policiers traquent les bornes wi-fi non sécurisées

Actualisé

AustralieDes policiers traquent les bornes wi-fi non sécurisées

Des patrouilles de police vont débusquer les réseaux sans fil mal protégés des entreprises et des privés.

par
Laurent Favre

La police de l'Etat australien du Queensland va mener une expérience pilote pour lutter contre les activités criminelles commises à partir de bornes wi-fi indûment squattées. «Les domiciles équipés de wi-fi sont toujours plus nombreux mais pas toujours correctement sécurisés», s'alarme le détective Brian Hay auprès de la Sydney Herald Tribune. «Ces failles vont être toujours plus exploitées. Nous voulons donc les colmater avant que le dommage ne soit fait.»

Les forces de police vont ainsi pratiquer le «war-driving» dans les rues, à savoir balayer les réseaux sans fil non protégés à l'aide d'un ordinateur, à bord d'un véhicule. «Il ne s'agit pas à proprement parler d'attraper les criminels mais plutôt de limiter leur champ d'action», ajoute le détective. Les criminels partageraient désormais en ligne les infos sur les zones ayant un grand nombre de réseaux non sécurisés. Les titulaires de ces réseaux ne seront pas sanctionnés mais simplement avisés de cette insécurité latente.

Les fabricants informatiques sont aussi montrés du doigt pour ne pas suffisamment sensibiliser leurs clients. Interrogé sur l'opportunité d'engager la police dans cette action, le détective Hay est formel: «Si nous permettons d'épargner des vols d'argent et d'identité, c'est une bonne utilisation des services de police.»

Ton opinion