Croissance économique: Des prévisions revues à la baisse
Actualisé

Croissance économiqueDes prévisions revues à la baisse

UBS revoit à son tour à la baisse sa prévision de croissance économique pour la Suisse cette année.

UBS revoit à la baisse ses prévisions de croissance économique pour la Suisse. La banque table désormais pour 2012 sur une progression de 1,1% du produit intérieur brut (PIB), contre 1,3% en juin. Le panel d'experts consulté par le KOF lui emboîte le pas.

La prévision pour 2013 est également ramenée de 1,7% à 1,4%, a indiqué mercredi UBS. Selon le Secrétariat d'État à l'économie (SECO), le PIB s'est replié de 0,1% au second trimestre 2012, après une progression d'un demi-pourcent aux deux trimestres précédents.

De son côté, le panel d'experts extérieurs consultés par l'institut conjoncturel zurichois KOF a revu mercredi ses pronostics pour l'année en cours. Il anticipe désormais une croissance de 0,9%, contre 1% voici trois mois. Pour 2013, il abaisse ses prévisions de 1,5% à 1,3%.

La veille, BAKBASEL a révisé ses attentes à 0,9% ( 1,5%) pour cette année et à 1,2% ( 1,6%) pour 2013. Pour mémoire, Credit Suisse a maintenu ses estimations et table sur une progression annuelle de 0,5% en 2012 et de 1,5% l'an prochain.

Coupée en deux

Un an après l'introduction du taux plancher de 1,20 franc pour un euro, les analystes d'UBS relativisent son influence sur les exportations suisses. La conjoncture mondiale joue un rôle bien plus important, soulignent-ils dans la dernière édition du «Outlook Suisse» publiée mercredi.

L'industrie accuse au second trimestre un repli de 1,1%, le commerce de 0,7% et les banques de 0,8%, tandis que la construction a fortement progressé ( 1,5%). Les scénarios montrent nettement que l'économie suisse est coupée en deux, selon UBS, et bénéficie aux entreprises tournées vers le marché domestique.

Les perspectives pour l'année en cours en matière d'exportations se sont détériorées et UBS prévoit désormais un recul de 0,2%, contre une hausse de 0,2% estimée encore en juin. Le panel consulté par le KOF avance quant à lui un progrès de 0,4% (0,7% estimé en juin).

Pour l'an prochain, la croissance annuelle des ventes à l'étranger devrait évoluer plus lentement que prévu, selon UBS, à 3,2% (3,7%). Le panel du KOF revoit lui aussi son indicateur et l'abaisse à 2,6% (3,2%).

Immobilier à la baisse

Au vu de l'évolution des prix négative, les économistes de la grande banque escomptent une inflation annuelle de -0,5% pour 2012, mais excluent une déflation. Pour l'année prochaine, ils anticipent une inflation moyenne de 1,2%. Le panel du KOF prédit pour sa part un renchérissement de -0,3% pour 2012 et 0,7% pour 2013.

Au niveau de l'immobilier résidentiel, les prix ont baissé en Suisse entre le 1er et le 2e trimestre 2012, pour la première fois depuis plus de cinq ans, selon UBS. Le recul ressort à 1,6% pour les logements en propriété et à 0,5% pour les maisons individuelles.

Sur le front de l'emploi, le chômage devrait légèrement augmenter ces prochains mois. UBS établit le taux à 2,9% pour cette année et à 3,1% pour 2013. Le panel du KOF révise de son côté ses estimations à 3% (3,2%) pour l'année en cours et 3,2% (3,3%) pour l'an prochain. (ats)

Ton opinion