Berne: Des privilèges pour les personnes vaccinées?
Publié

BerneDes privilèges pour les personnes vaccinées?

La commission nationale d’éthique estime que les personnes ayant reçu le vaccin contre le coronavirus pourraient avoir des avantages. Un règlement à ce sujet est en cours d’élaboration.

par
jbm
Les personnes ayant reçu le vaccin pourraient avoir quelques avantages dans leur vie courante.

Les personnes ayant reçu le vaccin pourraient avoir quelques avantages dans leur vie courante.

dr

Ne pas être obligé de se placer en quarantaine en rentrant de voyage. C’est un des avantages que pourraient obtenir les personnes qui auront reçu le vaccin contre le coronavirus. Le comité national d'éthique a présenté ses recommandations. Selon cette commission, il peut être justifié, sous certaines conditions, qu'un certificat de vaccination soit temporairement exigé pour certaines activités de la vie quotidienne ou que certaines restrictions soient levées pour les personnes vaccinées rapporte la «Berner Zeitung».

En Pologne, par exemple, les gens vaccinés sont exemptés de quarantaine lors d’un retour de voyage à l’étranger. De plus, ils ne sont plus soumis aux quotas du nombre de personnes invitées lors de réunions familiales. Plus généralement, en Europe, de nouvelles règles sont en cours d’évaluation.

Reste qu’il n’est pas encore prouvé que le vaccin protège non seulement la personne qui l’a reçu mais également de la transmission du virus. De plus, il faudra que tout le monde ait eu la possibilité de se faire piquer. En outre, il faut garantir que toutes les personnes, qu'elles soient vaccinées ou non, puissent satisfaire leurs besoins fondamentaux.

Flou juridique à éclaircir

Le comité d'éthique fait également une distinction entre plusieurs situations. Il considère qu'une levée de l'obligation de quarantaine et de la taille maximale des groupes est justifiable, comme c’est le cas en Pologne. Par contre, selon les éthiciens, la situation est différente au cinéma, dans les transports publics ou lors de concerts: un environnement sûr peut y être créé même avec des restrictions mineures telles que l'obligation de porter un masque et des règles de distance.

Berne travaille déjà sur un règlement concernant ces «avantages» offerts aux personnes vaccinées ou à la différence de traitement pour une personne vaccinée ou non, comme le confirme Ingrid Ryser, porte-parole de l'Office fédéral de la justice. «Le sujet fait l'objet de discussions intensives au sein de l'administration fédérale» indique-t-elle. Une première analyse de la situation juridique a été effectuée avant Noël, et des discussions sont maintenant en cours avec le préposé fédéral à la protection des données. L'Office fédéral de la justice examine «d'éventuelles réglementations visant à exclure l'inégalité de traitement, ainsi que des réglementations permettant explicitement cette même inégalité de traitement.»

Ton opinion