31.03.2017 à 02:02

Terrorisme

Des propagandistes de l'EI tués en Irak

Une frappe a fauché un responsable de la propagande du groupe Etat islamique ainsi que des membres de son équipe jeudi, dans l'ouest de l'Irak.

1 / 112
Keystone
Mossoul fête ce jeudi 14 décembre la victoire sur l'EI. Des milliers de policiers, militaires et une centaine de véhicules blindés ont défilé pour la délivrance et le retour à la vie normale. (14 décembre 2017)

Mossoul fête ce jeudi 14 décembre la victoire sur l'EI. Des milliers de policiers, militaires et une centaine de véhicules blindés ont défilé pour la délivrance et le retour à la vie normale. (14 décembre 2017)

Keystone
Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé samedi «la fin de la guerre contre l'EI» en Irak. Les forces gouvernementales se battent depuis trois ans pour éliminer le groupe djihadiste Etat islamique (EI) du pays. (Samedi 9 décembre 2017)

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé samedi «la fin de la guerre contre l'EI» en Irak. Les forces gouvernementales se battent depuis trois ans pour éliminer le groupe djihadiste Etat islamique (EI) du pays. (Samedi 9 décembre 2017)

AFP

La coalition internationale contre le groupe Etat islamique a annoncé jeudi avoir tué un responsable de la propagande de l'EI et des membres de son équipe multimédia. Une frappe les aurait fauchés à Al-Qaïm, dans l'ouest de l'Irak.

Ibrahim Al-Ansari était un «important responsable» de l'EI, qui a participé aux efforts pour recruter des combattants étrangers et encourager des attaques terroristes au couteau ou à la voiture-bélier dans les pays occidentaux, a déclaré à la presse un porte-parole de la coalition internationale, le colonel Joe Scrocca. Il a précisé que le bombardement avait eu lieu samedi dernier.

La frappe, qui a également tué quatre autres djihadistes, a éliminé une véritable «équipe multimédia» de l'EI, a précisé un responsable du Pentagone, sous couvert de l'anonymat. La propagande visait à «conditionner des jeunes enfants» sur les méthodes brutales de l'EI.

La localité d'Al-Qaïm est située dans la vallée de l'Euphrate, à la frontière syrienne. Le Pentagone estime que cette zone pourrait devenir le dernier bastion de l'EI après la chute de Mossoul et Raqa, les principales villes des djihadistes en Irak et en Syrie. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!