Actualisé 06.08.2009 à 08:29

ColombieDes renforts américains en Colombie soulèvent un tollé

Le projet d'envoi de renforts américains dans des bases militaires de Colombie a soulevé mercredi un tollé.

Les dirigeants de gauche d'Amérique du Sud accusent Washington de se servir de la lutte contre la drogue comme prétexte pour renforcer sa présence dans la région.

Le président colombien Alvaro Uribe doit rencontrer cette semaine des présidents sud-américains pour rallier leur soutien au plan américain consistant à baser des opérations aériennes de lutte anti-drogue dans son pays, premier producteur mondial de cocaïne. Washington n'a désormais plus accès à une base en Equateur voisin.

Le président vénézuélien Hugo Chavez, qui ne ménage pas ses critiques envers Washington, a déclaré que ce plan pourrait constituer un pas vers une guerre en Amérique du Sud. Il a demandé au président Barack Obama de ne pas accroître la présence militaire américaine en Colombie.

Lors de précédents différents diplomatiques avec la Colombie, Hugo Chavez avait mis ses troupes en état d'alerte. Il était ensuite toutefois revenu sur ces mesures.

Bolivie et Brésil préoccupés

Proche allié de Chavez, le président bolivien Evo Morales, a affirmé que les guérilléros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) étaient devenus le «meilleur outil» de Washington pour justifier les opérations militaires dans la région. Cet ancien producteur de coca a l'an dernier expulsé les agents américains de lutte contre la drogue.

L'accord avec la Colombie donnerait aux Américains accès à sept bases colombiennes. Il porterait le nombre de militaires américains en Colombie à un maximum de 800, contre moins de 300 actuellement.

Cette affaire risque de compromettre les efforts déployés par Barack Obama pour améliorer les relations des Etats-Unis avec l'Amérique latine tout en poursuivant la lutte contre la drogue.

Même le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, personnalité modérée, s'est dit préoccupé par les négociations sur le renforcement de la présence américaine. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!