Albanie: Des restes de personnes exécutées ont été retrouvés
Actualisé

AlbanieDes restes de personnes exécutées ont été retrouvés

Les restes d'une vingtaine de corps ont été découverts sur une ancienne base militaire près de Tirana, où la police secrète exécutait des prisonniers politiques sous la dictature d'Enver Hoxha.

Les autorités albanaises ont promis une identification rapide des corps par des analyses d'ADN.

Il s'agit des corps de 19 personnes exécutées à différentes époques de la dictature communiste, qui règna sans partage en Albanie de la fin de la IIe Guerre mondiale au début des années 90, a précisé la police. Toutes les personnes dont les corps ont été retrouvés ont été exécutées d'une balle dans la tête.

Les corps ont été découverts en plusieurs endroits de cette base militaire aujourd'hui désaffectée, située près d'une forêt au pied du mont Dajti, à une dizaine de kilomètres du centre de la capitale albanaise, a indiqué le fils d'un ancien détenu politique fusillé par le régime. Les corps, ainsi qu'au moins six sacs renfermant des ossements, ont été remis à la morgue de Tirana.

Depuis la chute du régime communiste, plusieurs familles sont toujours à la recherches des corps de leurs proches fusillés sous le régime communiste. Il est impossible de trouver dans les archives de l'époque communiste des informations exactes sur le lieu où la police secrète fusillait les «ennemis du peuple».

Selon des sources concordantes, une bonne partie de ces archives a été détruite par la police secrète avant et après la chute du régime communiste.

Selon les associations d'anciens détenus politiques, 5.577 hommes et 450 femmes ont été fusillés, plus de 26.000 personnes ont été emprisonnées et 32.000 autres déportées dans des régions inhospitalières sous le régime communiste. 7.000 personnes ont péri dans des camps de travail. L'Albanie compte quelque trois millions d'habitants.

(ats)

Ton opinion