Sarajevo: Des restes de victimes de guerre ont été exhumés
Actualisé

SarajevoDes restes de victimes de guerre ont été exhumés

Des experts légistes ont exhumé d'un charnier des restes d'une centaine de victimes de la guerre intercommunautaire de Bosnie (1992-95).

Des tests ADN seront effectués pour identifier les victimes.

Des tests ADN seront effectués pour identifier les victimes.

«A ce jour, nous avons exhumé 47 squelettes complets ainsi que des restes de 50 autres victimes», a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'Institut bosnien pour les personnes disparues, Lejla Cengic.

Cette fosse commune se trouve sur le site d'une ancienne mine de fer, Tomasica. Il s'agirait du plus grand charnier découvert dans cette région au cours des dix dernières années, selon la porte-parole.

Probablement des Musulmans et des Croates

«Ce qui est très atypique est que les victimes ont été découvertes à une assez grande profondeur, à environ dix mètres», a précisé Mme Cengic. Des experts légistes pensent qu'il s'agit de civils croates et musulmans tués au début de la guerre à Prijedor et dans les alentours. Des tests ADN seront effectués pour identifier les victimes et confirmer cette hypothèse.

Quelque 3300 personnes avaient été portées disparues dans la région de Prijedor après la fin de la guerre et quelque 1200 sont toujours recherchées, a précisé encore Mme Cengic.

Des mois de travaux

Dans cette région de Bosnie, 97 fosses communes ont été découvertes à ce jour, avec près de 2100 corps. Dans le plus grand charnier, à Stari Kevljani, les restes de 473 victimes avaient été exhumés en 2003.

Les travaux n'ont pas encore été achevés sur le charnier de Tomasica et l'exhumation pourrait durer encore un mois. (ats)

Ton opinion