Champ-Dollon (GE): Des retraités pour pallier le manque de gardiens?
Actualisé

Champ-Dollon (GE)Des retraités pour pallier le manque de gardiens?

Face à la surpopulation gigantesque, le Département de la sécurité envisage l'idée de faire appel à d'anciens gardiens pour épauler ceux en exercice.

par
hdc

Pour pallier le manque criant de gardiens à la prison de Champ-Dollon, l'Office cantonal de la détention pense à une idée plutôt originale, révèle «Le Matin». En pleine période de surpopulation croissante (plus de 800 détenus pour 376 places), des anciens gardiens à la retraite pourraient être appelés en renfort.

«Il s'agit d'une piste intéressante que nous allons explorer», précise la chargée de communication du Département de la sécurité au quotidien romand. Intéressante? Ce n'est pas l'avis de nombre d'ex-agents de détention. «On s'est fait ch*** pendant des années, peste un retraité de 62 ans; je ne suis vraiment pas près de rempiler. Notre retraite, on la mérite».

Pour le syndicat des gardiens UPCP, cet appel aux anciens est la preuve que le Département est dépassé par les événements.

Ton opinion