Avalanche en Isère: «Des risques inconsidérés ont été pris»
Actualisé

Avalanche en Isère«Des risques inconsidérés ont été pris»

Le drame, survenu la veille dans la station des Deux Alpes, a coûté la vie à deux lycéens en groupe scolaire et un Ukrainien extérieur à ce dernier. Ils évoluaient sur une piste fermée.

L'imprudence était la thèse privilégiée jeudi pour expliquer le drame de la veille dans la station française. Après les secours, «priorité à l'enquête», confiée à la gendarmerie, a déclaré jeudi le procureur de la République à Grenoble, Jean-Yves Coquillat. Celle-ci s'attachera «à déterminer les conditions dans lesquelles les choses se sont passées».

En tout, dix lycéens d'un collège-lycée de Lyon et l'enseignant ont été emportés vers 16h par une coulée de neige sur une piste noire de la station, fermée depuis le début de la saison. Trois skieurs ont été grièvement blessés: deux adolescents retrouvés par les secours en arrêt cardio-respiratoire et l'enseignant qui les accompagnait, polytraumatisé.

«Risques inconsidérés»

«Il faut qu'on fasse entendre dès qu'on le pourra le professeur hospitalisé. La question est: pourquoi est-ce qu'ils skiaient sur une piste fermée?», a pointé le procureur. Les lycéens étaient en effet censés évoluer sur les pistes sécurisées.

«Il y a des risques inconsidérés qui ont été pris», a de son côté estimé Stéphane Sauvebois, maire de Mont-de-Lans, commune sur laquelle se situe la station des Deux Alpes.

Jeudi matin, des dizaines d'élèves de l'établissement Antoine de Saint-Exupéry de Lyon échangeaient brièvement, s'étreignaient ou allumaient des lumignons devant les grilles du groupe scolaire.

La station des Deux Alpes s'élève jusqu'à 3600 mètres d'altitude. Après les premières chutes de neige importantes de la saison, début janvier, les autorités avaient mis en garde contre le risque élevé d'avalanches dans les Alpes.

En début d'année, quatre personnes avaient déjà perdu la vie dans les Alpes françaises dans des avalanches: deux alpinistes lituaniens le 3 janvier en Haute-Savoie, au-dessus d'Argentière, puis un skieur espagnol et un skieur tchèque le 5 janvier en Savoie.

(nxp/ats)

Prof en garde à vue pour homicides involontaires

Le professeur qui encadrait le groupe de dix élèves pris dans une avalanche mortelle mercredi aux Deux Alpes (Isère) a été placé en garde en vue pour des faits d'homicides involontaires, a déclaré jeudi le procureur de la République de Grenoble. «Le professeur accompagnateur a été mis en garde à vue depuis 16h30, a expliqué Jean-Yves Coquillat, «les élèves seront entendus dès ce soir pour que nous ayons des témoignages frais, non altérés par le temps ou la presse».

(NewsXpress)

Ton opinion