Mariage pour tous - Des LGBT romands racontent leur histoire dans un podcast
Getty Images/iStockphoto
Actualisé

Mariage pour tousDes LGBT romands racontent leur histoire dans un podcast

The Stories Of Us* donne la parole à neufs jeunes Romand·e·x·s, chaque semaine, jusqu’à la votation sur le mariage homosexuel en septembre prochain.

par
Camille Pagella

La rubrique Lifestyle de «20 minutes» publie de nouveau cet article paru en juillet dernier à l’occasion de la Geneva Pride 2021 qui se déroule actuellement à Genève jusqu’au 12 septembre. Le mariage pour les couples de même sexe fera partie des revendications des participants à la marche des fiertés, samedi dès 14 heures.

Ils s’appellent Léon, Christian ou Lysiane, ils et elles ont moins de 30 ans, vivent en Suisse romande, se définissent comme faisant partie de la communauté LGBT+ et sont au centre du nouveau podcast produit par l’association suisse Be You Network, active depuis 10 ans dans l’information de la population sur ces questions.

Chaque semaine et ce jusqu’à ce que le peuple se prononce sur un mariage pour tous, le 26 septembre prochain, The Stories of Us* revient sur un parcours de vie. Neuf témoignages au total plus deux épisodes hors-série consacrés au thème des «alliés» et du mariage. 45 minutes sensibles et lors desquelles chaque narrateur et narratrice aux profils toujours différents et variés racontent, sans aucune interruption, un chemin souvent semé d’embûches pour déconstruire les stéréotypes de genre mais aussi des récits de coming out, de dating ou de questionnements qui les accompagnent.

The Stories of Us* c’est aussi la création d’Anna Bouchier, une Genevoise de 30 ans, novice dans le monde du podcast. «Je suis moi-même très intéressée par ces questions mais il m’était difficile de trouver des podcasts les abordant dans le monde francophone et encore moins en Suisse romande alors qu’il en existe plusieurs en anglais». Il y a un an, l’idée de The Stories of Us* naît. Il faut ensuite trouver des interlocuteurs, «certains viennent de mon cercle ou sont déjà un peu connus sur la scène romande, d’autres pas du tout. C’était important pour moi de ne pas interviewer des personnes connues, je souhaitais que ce soient des jeunes qui vivent leur identité dans la Suisse d’aujourd’hui».

Retrouvez les trois premiers épisodes ici.

Ton opinion