Vaud: Des Roms «charitables» volent les seniors
Actualisé

VaudDes Roms «charitables» volent les seniors

Des malfaiteurs Roms se font passer pour des âmes charitables désirant aider les aînés pour mieux les détrousser, après avoir instauré une relation de confiance.

par
comm
Des Roms profiteraient de la naïveté des personnes âgées dans le canton de Vaud.

Des Roms profiteraient de la naïveté des personnes âgées dans le canton de Vaud.

Depuis le début de l'année, la Police cantonale vaudoise a constaté plusieurs agressions dont les victimes sont pour la majorité des personnes âgées, approchées par des délinquants issus de la population Roms qui sévissent seuls ou en petit groupe.

Généralement, ils observent leurs futures victimes avant de passer à l'action. Profitant de la vulnérabilité et de la naïveté de leurs cibles, ces délinquants entrent en contact sous des prétextes mensongers ou d'altruisme. Après avoir instauré une relation de confiance, les malfaiteurs détournent l'attention de leurs victimes pour les déposséder.

Il arrive aussi qu'ils suivent à leur domicile les personnes qui ont fait des retraits d'argent liquide, puis tentent de s'introduire dans le logement pour voler argent, bijoux et autres valeurs. Les agressions se déroulent la plus part du temps en journée, majoritairement en milieu urbain. Les malfrats privilégient les centres commerciaux, les offices postaux et bancaires. Dans certains cas, ils aident des personnes à porter un sac à commissions, allant même jusqu'à accompagner la grand-maman dans l'ascenseur et abuser de sa confiance.

Afin de contrer ces intentions délictueuses, la Police cantonale vaudoise insiste sur les points suivants:

· lors de déplacements dans la rue, il faut absolument cacher son argent liquide sur soi afin qu'il ne soit pas facilement accessible;

· il est très fortement recommandé de toujours se faire accompagner par une personne de confiance de son entourage pour faire des paiements ou des retraits;

· que les seniors ne rentrent pas en matière lors de sollicitations dans les déplacements quotidiens;

· les proches des personnes âgées doivent impérativement les sensibiliser sur cette problématique et leur apporter leur soutien.

En cas de doute, ne pas hésiter à contacter la police, via le numéro d'appel d'urgence 117.

Faire confiance c'est bien. Vérifiez c'est mieux!

Ton opinion