23.01.2018 à 21:02

Vevey (VD)

Des rongeurs abandonnés près d'une poubelle

Quatorze cochons d'Inde ont été découverts dans un carton par un couple vendredi à Vevey. Ils avaient été abandonnés par leur propriétaire.

de
Jérémie Favre
Les petits rongeurs sont désormais en sécurité à la SPA du Haut-Léman. Ils seront mis à l'adoption à partir de ce printemps.

Les petits rongeurs sont désormais en sécurité à la SPA du Haut-Léman. Ils seront mis à l'adoption à partir de ce printemps.

SPA Haut-Léman

«Une honte!», «lamentable!», «quelle cruauté!»: les gens ne décolèrent pas sur le groupe Facebook de la société protectrice des animaux du Haut-Léman. Vendredi dernier, un jeune homme a trouvé 12 cochons d'Inde abandonnés près d'un écopoint au centre de Vevey. Le lendemain, la police Riviera en trouvait deux nouveaux, exactement au même endroit.

C'est en amenant ses déchets aux alentours de 8h00, que David de Sousa a trouvé la douzaine de rongeurs complètement frigorifiés: «J'ai vu un petit carton entre le PET et un molok. D'abord, j'ai voulu le prendre pour le mettre dans le bon conteneur, et puis j'ai senti que ça bougeait à l'intérieur», raconte l'habitant de Blonay. «En l'ouvrant c'était la surprise. Le paquet était plein de cochons d'Inde qui couinaient dans leurs déjections. Ils mourraient de froid», précise-t-il.

Le bon samaritain et sa fiancée ont ensuite ramené les petites bestioles à leur domicile pour en prendre soin: «On a lavé ceux qui étaient mouillés et trempés. Ensuite, on a acheté des cartons, on leur a mis du foin, des graines et de l'eau. Le lendemain on a pris contact avec la SPA et on les a amenés.»

Un acte «lâche»

«C'est triste et déplorable. Ce qui me choque, c'est la lâcheté de la personne qui les a abandonnés», regrette Martine Viquerat, la responsable du refuge animalier du Haut-Léman qui a recueilli les rongeurs. C'est exactement pour éviter ces situations qu'il y a des SPA dans la région. On n'est pas là pour juger les gens, mais pour accueillir les animaux», explique-t-elle.

Par chance, l'histoire se termine bien puisque les quatorze cochons d'Inde «se portent à merveille», indique le refuge sur Facebook. Tout ce petit monde sera mis à l'adoption au printemps, le temps de s'assurer que les femelles ne sont pas portantes en arrivant chez leur futur propriétaire, soit d'ici à deux mois, le temps de la gestation. «L'histoire a été très suivie sur les réseaux sociaux. Nous avons déjà reçu plusieurs promesses d'adoption», se réjouit Martine Viquerat.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!