Fête en Turquie: Des sacrificateurs maladroits à l'hôpital
Actualisé

Fête en TurquieDes sacrificateurs maladroits à l'hôpital

Plus de trois mille bouchers amateurs turcs ont fait un passage à l'hôpital mardi après s'être blessés en tentant d'égorger un animal à l'occasion de la fête musulmane du Sacrifice.

Quelque 3232 sacrificateurs improvisés ont été soignés dans les hôpitaux d'une vingtaine de provinces turques, la plupart pour des coupures aux mains ou aux jambes, en dépit des encouragements des autorités à recourir à des sacrificateurs professionnels, a indiqué Anatolie. Istanbul a remporté la palme de la maladresse, avec 820 blessés.

La fête du Sacrifice donne lieu chaque année en Turquie à des scènes «sanglantes», avec des images de sacrifices de moutons et de taureaux dans la boue, aux abords des grandes métropoles, ou à des courses-poursuite entre des bêtes terrifiées destinées à l'abattage et des bouchers improvisés.

Cette année, l'importation de bovins de souche Angus, particulièrement irrascibles et toniques, a été pointée du doigt par plusieurs sacrificateurs malheureux comme la cause de leurs accidents. (afp)

Ton opinion