Actualisé

Nyon (VD)Des séquelles à vie pour une simple cigarette

Une altercation sur le quai de la gare de Nyon (VD) s'est soldée par des coups de couteau et une mare de sang, en décembre 2013. Le procès s'est tenu jeudi.

par
Marine Guillain
L'agression s'est déroulée sur un quai de la gare de Nyon.

L'agression s'est déroulée sur un quai de la gare de Nyon.

«Qu'est-ce que t'as à me regarder comme ça? Si tu veux vraiment une clope, tu n'as qu'à regarder par terre pour en trouver une!» Décembre 2013, 5 h 50. Benoît* se voit refuser une cigarette par un inconnu, sur un quai de la gare de Nyon. Ivre et vexé par le ton de son interlocuteur, il le traite de «fils de pute».

«Je me suis alors avancé vers lui avec l'intention de le saisir à la gorge pour le calmer», a expliqué Gary* devant le Tribunal correctionnel, jeudi. Benoît sort un couteau suisse «pour se défendre», lacère le cou du trentenaire, puis le plante au thorax: «C'était la panique. J'ai fermé les yeux et frappé au hasard.» S'ensuit une bagarre durant laquelle l'homme de 33 ans tente de désarmer son agresseur de 27 ans. La lame tombe, Gary pousse son assaillant sur les rails et part chercher du secours. Benoît s'enfuit. Il se ­rendra le lendemain.

Selon les médecins, les lésions auraient pu être fatales à Gary sans soins immédiats. «Je n'ai pas retrouvé ma sensibilité à la joue gauche, se désole-t-il. J'ai de la peine à manger et à me brosser les dents.» Le jeune homme est sûr que Benoît était déterminé à le tuer. Le procureur, qui a requis 4 ans de prison pour tentative de meurtre, abonde: «Son acte était prémédité. Et il avait déjà été violent par le passé.» Verdict la semaine prochaine.

*Prénom d'emprunt

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!