Environnement: Des slips enterrés pour étudier la santé du sol
Publié

EnvironnementDes slips enterrés pour étudier la santé du sol

Des chercheurs ont lancé mercredi un projet insolite: enterrer des sous-vêtements pour analyser la qualité des sols nationaux. Les propriétaires de jardin sont sollicités.

1 / 3
Les chercheurs ont enterré les premiers slips ce mercredi.

Les chercheurs ont enterré les premiers slips ce mercredi.

Agroscope/Nicolas Zonvi
Après deux mois sous terre, il est temps de ressortir le slip.

Après deux mois sous terre, il est temps de ressortir le slip.

Agroscope/Nicolas Zonvi
A gauche un slip neuf et à droite un slip en train de se décomposer après deux mois sous terre. Les chercheurs pourront les utiliser pour analyser la qualité du sol. 

A gauche un slip neuf et à droite un slip en train de se décomposer après deux mois sous terre. Les chercheurs pourront les utiliser pour analyser la qualité du sol.

Agroscope/Nicolas Zonvi


Mercredi, des chercheurs de l’Agroscope (centre de compétence de la Confédération pour la recherche agronomique) et de l’Université de Zurich ont enterré des slips en coton. Les spécialistes regarderont ensuite l’état de décomposition de ces slips au bout de deux mois. Si le processus est avancé alors le sol serait sain grâce à l’activité de ses organismes vivants. Cette expérience est menée pour vérifier cette hypothèse. Bien que ce procédé ne soit pas nouveau, ce projet intitulé «La preuve par le slip» est le plus grand à ce jour en Suisse. « Cette méthode est bien établie dans la recherche sur les sols. On sait combien de temps il faut à différents types de thé pour se décomposer. Nous pourrons ensuite comparer ce résultat avec le coton des slips », explique Franz Bender, responsable du projet, cité dans un communiqué.

Population sollicitée

Mais les propriétaires de potagers, ainsi que les agriculteurs sont eux aussi invités à participer à l’expérience en enterrant des slips et des sachets de thé dans leurs parcelles, leurs prairies et leurs platebandes. Les mille premiers aventuriers voulant contribuer à cette expérience originale, recevront des slips en coton ainsi que des sachets de thé. Le précieux butin doit être recouvert de terre pour une durée de deux mois. Visiblement, l’appel a été entendu, jeudi, les inscriptions étaient déjà complètes. Mais l’Agroscope invite tout un chacun à tenter l’expérience de manière individuelle.

(ahr)

Ton opinion

43 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

moi-moi

09.04.2021, 12:08

Le 1er avril c'était il y a 9 jours..... mais bon si ils sont tarés on n'y peut rien....

Rosée des prés

08.04.2021, 16:42

Ah mais génial, avec ceux qui vont les oublier dans leur jardin, avec les élastiques et les tissus synthétiques c’est très écologique, bravo...

Mc Kintosch

08.04.2021, 16:37

il y a encore des gens qui mettent des slips ?