Télécom : Des smartphones piratés pour miner des bitcoins
Actualisé

Télécom Des smartphones piratés pour miner des bitcoins

Des logiciels malveillants se cachent dans des apps anodines, affectant les performances des téléphones.

par
reg/afp
Les utilisateurs ne savent généralement pas quils ont été hackés.

Les utilisateurs ne savent généralement pas quils ont été hackés.

Votre smartphone est anormalement lent? Sa batterie se vide sans raison? C'est qu'il a peut-être été piraté pour miner des cryptomonnaies comme le bitcoin, l'ethereum ou encore le monero. Les ordinateurs, plus puissants, sont d'ordinaire privilégiés par les cybercriminels. Mais plusieurs smartphones peuvent arriver au même résultat à condition de regrouper leurs capacités de calcul.

Les pirates utilisent des apps d'apparence inoffensive pour y cacher leurs programmes de minage. Et cette liste s'allonge, selon la société spécialisée en sécurité informatique ESET. Le populaire jeu pour smartphone «Bug smasher», téléchargé des millions de fois, a ainsi été retiré de Google Play après que le géant du web a été averti d'une fonctionnalité cachée, indique le site spécialisé welivesecurity.com. Si Apple avait une longueur d'avance dans le contrôle des apps, Google a réagi en interdisant le minage de cryptomonnaies sur les appareils fonctionnant avec Android.

Dans certains cas, ces programmes peuvent rendre les smartphones inutilisables. Pour se protéger, les experts recommandent de toujours mettre à jour le système d'exploitation, d'installer des apps depuis les plateformes officielles, de vérifier le nombre de téléchargements et les commentaires sur l'app afin d'éviter d'installer une version pirate d'un programme.

Ton opinion