Merck Serono: Des sous-traitants se mobilisent

Actualisé

Merck SeronoDes sous-traitants se mobilisent

Les employés d'ISS Facility Services, congédiés par Merck Serono, se mobilisent à leur tour. Près de 62 travailleurs du nettoyage, de l'entretien, des services postaux et de réception sont concernés par la fermeture du siège de Genève du groupe allemand.

Les employés d'ISS Facility Services, sous-traitant de Merck Serono, ont décidé, lors d'une assemblée générale samedi, de mandater le syndicat interprofessionnel des travailleurs pour défendre leurs intérêts, a fait savoir lundi le SIT.

Les employés ont demandé au syndicat d'intervenir auprès d'ISS Facility Services, de Merck Serono en tant que client et des autorités cantonales «afin de trouver toute solution permettant de maintenir les conditions de travail et salariales actuelles».

Pour un fonds de compensation

Ils veulent aussi être intégrés à la procédure de consultation et appellent les autorités à créer un fonds de compensation pour les délocalisations qui tienne compte des rétrocessions sur la fiscalité et des opérations foncières. Ce fonds devrait permettre d'atténuer les conséquences financières de la fermeture du site.

Vendredi dernier, 400 autres employés ont mandaté le syndicat Unia. La prochaine assemblée générale du personnel avec le syndicat Unia est prévue vendredi 4 mai, dans l'après-midi.

L'assemblée avait élu un comité d'entreprise qui veut négocier aux côtés d'Unia avec la direction de l'entreprise. Unia a informé la direction de la création du comité d'entreprise et du mandat qu'elle a obtenu pour négocier. Une première action de protestation est prévue mardi lors du cortège du 1er mai, banderoles à l'appui.

Le groupe Merck serono, basé à Darmstadt en Allemagne, a annoncé mardi dernier la fermeture de son siège genevois. L'équivalent de 750 postes seront transférés en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine, et 500 autres postes sont supprimés. (ats)

Ton opinion