Genève: Des squatters abusent de personnes isolées

Actualisé

GenèveDes squatters abusent de personnes isolées

Des délinquants s'incrustent chez des personnes fragilisées et abusent d'elles pour obtenir de l'argent. Une dizaine de cas sont recensés à Genève.

par
jcu

Sous prétexte de vouloir les aider, des délinquants profitent de personnes fragilisées pour s'incruster dans leur logement et profiter de leur victime, informe la «Tribune de Genève», qui rapporte l'exemple d'une retraitée fragilisée psychiquement. Initialement abordée pour des travaux de peinture dans son appartement, trois hommes se sont mis à occuper son habitation. Harcelée pour obtenir de l'argent deux mois durant sans qu'elle ne porte plainte, la septuagénaire s'est finalement défenestrée en mai dernier. Blessée, elle n'est sortie que récemment de l'hôpital.

Une dizaine de cas similaires sont recensés à Genève par le Service de protection des adultes (SPAD). Les victimes, isolées, malades et généralement âgées, n'osent pas toujours porter plainte par peur des représailles, ce qui rend les squatters difficiles à expulser. «Il arrive que des habitants nous appellent à cause de nuisances chez un voisin. Nous procédons alors à un contrôle, mais si l'hôte n'a rien à se reprocher et que le logeur l'héberge «volontairement», on ne peut rien faire», explique le capitaine Claude Pahud, responsable de la police de proximité.

Ton opinion