Comptes Facebook hackés: Des Suisses appâtés avec du porno infantile
Publié

Comptes Facebook hackésDes Suisses appâtés avec du porno infantile

Les autorités fédérales mettent en garde contre des pirates informatiques qui publient des clichés pédopornographiques sur le réseau social dans le but de piéger les internautes.

par
qll/ofu
Voici l'image qui est actuellement partagée sur Facebook par des pirates informatiques.

Voici l'image qui est actuellement partagée sur Facebook par des pirates informatiques.

Le service de coordination de la lutte contre la criminalité sur internet (SCOCI) tire la sonnette d'alarme. Il a été contacté à plusieurs reprises ces derniers jours par des Suisses s'étant fait hacker leur compte Facebook. Pire encore, une image à caractère pédopornographique a été postée en leur nom sur le réseau social. Celles et ceux qui ont eu le malheur de cliquer sur le cliché en question se font rediriger vers un faux site internet, relatait dimanche le magazine informatique «Online-PC».

Une fois arrivé sur la page web en question, un message s'affiche demandant à l'internaute de bien vouloir mettre à jour son navigateur pour pouvoir regarder la photo. Et c'est précisément là que réside le problème: le programme téléchargé par les personnes ignorantes est en réalité un logiciel malveillant qui met en péril la sécurité de l'ordinateur de l'utilisateur.

Faire chanter les internautes

«Le logiciel malveillant peut affecter l'ordinateur de plusieurs manières», a expliqué à «20 Minuten» Myriam Stucki, porte-parole de l'Office fédéral de la police (fedpol), auquel est affilié SCOCI. «Des mots de passe peuvent être enregistrés et des fichiers se trouvant sur l'ordinateur peuvent être cryptés par les hackers. Ceux-ci pourraient demander de l'argent aux victimes pour les faire chanter», précise-t-elle.

Myriam Stucki ignore combien de personnes sont concernées par le problème: «Pour le moment, seules certaines personnes isolées sont touchées. Mais plus un internaute a d'amis, plus le problème risque de s'étendre.» La porte-parole rappelle que ça fait longtemps que des comptes Facebook se font hacker et que des photos choquantes sont postées sur le réseau social, mais ici il s'agit de clichés pédopornographiques «particulièrement horribles», estime-t-elle.

Signaler les cas suspects à SCOCI

Les personnes qui se retrouvent confrontées à ce type de photo sont priées de ne pas cliquer sur le lien et de signaler le cliché à Facebook pour que le réseau social puisse le retirer. SCOCI conseille également d'alerter au plus vite la personne dont le compte a été hacké. Le service de coordination de la lutte contre la criminalité sur internet recommande aussi de choisir un mot de passe sûr et de le changer régulièrement. Finalement, SCOCI met en garde contre les sites proposant aux internautes de mettre à jour leur navigateur et demande aux Suisses de bien vouloir signaler tout cas suspect.

Ton opinion