Lausanne: Des supportrices seins nus forcées de se rhabiller

Publié

LausanneDes supportrices seins nus forcées de se rhabiller

Lors de la finale des playoff du championnat suisse de football féminin à Lausanne, des Zurichoises se sont mises à torse nu dans les tribunes. Les habitués n’avaient jamais vu ça.

par
Belén Aquiso
Pour la première fois au Stade de la Tuilière, des femmes se sont mises à torse nu.

Pour la première fois au Stade de la Tuilière, des femmes se sont mises à torse nu.

 @Jean-Luc Auboeuf

Au-delà des performances sportives, c’est parfois dans les gradins que s’ouvre le débat. Ce lundi, Servette FCCF affrontait le FC Zürich Frauen pour la finale de l’AXA Women’s Super League. Certains supporters présents dans le Stade de la Tuilière ont, comme souvent, fait tomber la chemise. Parmi eux, une poignée de supportrices zurichoises aux seins nus. Un cas de figure qui ne s’était encore jamais présenté selon le responsable de la sécurité du lieu, Sébastien Kraft.

« Voir des femmes dénudées dans les gradins, c'est nouveau»

Sébastien Kraft, responsable sécurité Lausanne Sport

Mais la scène fût de courte durée, les agents de sécurité ayant demandé à tous les supporters, hommes et femmes, de se rhabiller. Un procédé étonnant, alors que les stades du monde entier sont très souvent remplis d’hommes ventre à l’air. La présence de tétons féminins a-t-elle motivé ces rappels à l’ordre peu banals? Sébastien Kraft assure que non: «Voir des femmes dénudées dans les gradins, c’est nouveau, mais nous aurions agi de la même manière s’il n’y avait eu que des hommes. L’ambiance était plus calme que lors de matchs masculins, ce qui nous a permis de demander aux gens de se rhabiller». Selon lui, ce qui démontre que ce n’était pas dirigé contre les femmes, c’est que la justice a déterminé qu’elles ont le droit de le faire, explique-t-il en faisant référence au récent procès de six militantes féministes.

Après avoir manifesté torse nu en mars 2021, elles étaient jugées pour avoir troublé la tranquillité publique et pour habillement contraire à la décence. Il y a quelques semaines, la justice vaudoise a tranché, dans ce contexte, manifester seins nus n’était pas contraire à la morale.

Interviewées par Blick.ch, deux Zurichoises présentes lundi soir réfutent cette explication: «C’est faux, les agents nous ont ciblées. Les autres supporters ont aussi remis leur maillot par solidarité. Nos collègues masculins peuvent retirer leur t-shirt sans problème. On nous a dit qu’on dérangeait parce qu’il y avait des enfants. C’est un scandale! Mes tétons n’ont rien de sexuel.» Une chose est sûre, les tétons féminins ne font pas l’unanimité. 

Sur le plan politique

Il y a tout juste un mois, la conseillère nationale, Tamara Funiciello (BE/PS), déclarait: «Il est problématique que la poitrine féminine soit sexualisée à ce point. Je trouve qu’un règlement topless est absolument nécessaire en Suisse». La politicienne milite pour une autorisation généralisée de cette pratique dans les piscines suisses. À la suite de la mise en place d’une telle réglementation récemment adoptée à Göttingen (D), tous les établissements locaux dédiés à la baignade autoriseront les femmes à tomber le haut pendant un temps d’essai. 


Ton opinion

162 commentaires