Actualisé 09.06.2014 à 12:57

PakistanDes talibans attaquent l'aéroport de Karachi

L'aéroport international de Karachi, le plus important du Pakistan, a été l'objet dimanche et lundi d'un assaut taliban de 12 heures. Au moins 28 personnes, dont dix assaillants, ont été tuées.

Cet assaut sanglant, qui s'est achevé en fin de matinée par le décès des assaillants, confirme la fragilité de la situation sécuritaire dans le pays et ses défaillances en la matière, y compris sur ses sites les plus stratégiques, en principe les plus sécurisés. L'attaque a paralysé depuis dimanche soir l'activité de l'aéroport international. Les vols devaient toutefois y reprendre vers 16h00 (13h00 en Suisse), a annoncé à l'AFP un porte-parole de l'Aviation civile, Abid Ali Khan.

Revendiqué par le TTP

L'assaut, revendiqué par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), le principal groupe rebelle du pays, avait été lancé vers 23h00 (20h00 en Suisse) dimanche soir.

Il s'est achevé douze heures plus tard, vers 11h00 (08h00 en Suisse), a annoncé le porte-parole de la force paramilitaire dépêchée avec l'armée pour neutraliser les assaillants.

«L'attaque est finie, nous avons éliminé tous les assaillants de la zone», a souligné sur place ce porte-parole, Sibtain Rizvi.

L'assaut a fait 28 tués, dont dix assaillants et de nombreux employés de l'aéroport, selon des responsables sécuritaires et de l'hôpital qui a accueilli les dépouilles.

Policier blessé

«Notre travail est terminé», a ajouté M. Rizvi, alors que les forces de sécurité montraient sur place à la presse des armes et des vivres trouvés selon eux sur les assaillants. Il a ajouté qu'un policier avait été blessé.

A l'aube, l'armée pakistanaise avait annoncé la fin des combats de manière prématurée, avant que de nouveaux tirs se fassent entendre vers 08h30 (05h30 en Suisse) dans le périmètre de l'aéroport.

Selon les premières informations, les assaillants semblent avoir pénétré dans l'enceinte de l'aéroport par au moins deux côtés, et notamment en cisaillant une clôture grillagée de l'ancien terminal.

Trois explosions

Un journaliste de l'AFP présent sur les lieux a indiqué avoir entendu trois «énormes» explosions, qui pourraient avoir été déclenchées par des kamikazes.

Un haut responsable des services de renseignements a confirmé sur place qu'un assaillant avait explosé lorsqu'il avait été touché par des tirs, laissant entendre qu'il portait une veste explosive.

Des colonnes de fumée flottaient au-dessus de l'aéroport et des bris de verre et des chargeurs vides jonchaient le sol de l'endroit où ont eu lieu les premiers échanges de coups de feu.

Carnage dans des restaurants

Au total, dans l'ouest du Pakistan, une nouvelle attaque visant des membres de la minorité chiite a fait au moins 23 tués, ont indiqué les autorités locales. Le raid a eu lieu dimanche en début de soirée à Taftan, près de la frontière iranienne, une ville étape habituelle des chiites pakistanais qui se rendent ou reviennent de pèlerinage en Iran.

Quatre assaillants munis de vestes explosives et de fusils ont attaqué deux restaurants où se trouvaient environ 300 pèlerins chiites.

Le Pakistan est aux prises depuis plus d'une décennie avec une insurrection islamiste qui a déjà fait des milliers de tués.

Le gouvernement du Premier ministre Nawaz Sharif a ouvert des négociations avec la coalition islamiste du TTP en février, qui ont débouché sur un cessez-le-feu le 1er mars, rompu un mois plus tard.

En revendiquant l'assaut, le porte-parole du TTP Shahidullah Shahid a dénoncé ces offres de dialogue du gouvernement, un artifice qui n'est selon lui qu'un «outil de guerre» supplémentaire utilisé par les autorités pour combattre le TTP. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!