Actualisé 19.12.2012 à 20:27

Home cinéma

Des tas de films sous le sapin

Petite sélection de films à offrir à Noël pour réussir à faire plaisir à ses
amis tout en se faisant plaisir.

de
Catherine Magnin

De quoi frissonner

Plus de 25 ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, rien d'étonnant à ce qu'elle serve de prétexte à un film d'horreur. «Chroniques de Tchernobyl» repose sur un schéma classique: des amis faisant du tourisme en Europe se laissent convaincre d'aller visiter la cité désertée de Prypiat. Un petit tour et puis s'en vont. Sauf qu'au moment de partir, leur véhicule ne démarre plus et des créatures féroces les at- taquent. Ce «survival» titille du fait de ses décors et de son scénariste, Oren Peli, réalisateur du premier «Paranormal Activity»...

Spectaculaire

Qui dit Yann Arthus-Bertrand dit images d'une beauté à couper le souffle et plaidoyer pour le respect de la nature. «Planète Océan» ne fait pas défaut à cette double promesse. Projeté en première mondiale au sommet de la Terre de Rio 2012, il ausculte les océans, qui recouvrent 71% de la surface de la Terre, et il assure le spectacle grâce à des prises de vues aériennes en haute définition.

Des valeurs sûres

Offrir un coffret de luxe ou l'édition d'un inédit, c'est jouer gagnant. Un chef-d'oeuvre restauré en finesse, un livre de 200 pages, des bonus magnifiques, un CD où Charles Laughton raconte l'histoire du film aux enfants... «La nuit du chasseur», oeuvre unique à plus d'un titre (son esthétique, le fait qu'il soit le seul réalisé par Laughton), sort dans une magnifique édition limitée. Attention, il n'y en aura pas pour tout le monde! Autre galette pour cinéphiles: l'édition du premier film de Stanley Kubrick, «Fear and Desire» (1953), devenue introuvable. On y voit quatre soldats en territoire ennemi qui ont fait prisonnière une femme rencontrée par hasard. Une anticipation des «Sentiers de la gloire» et autre «Full Metal Jacket».

Coquins, coquines

Voici deux galettes qui feront littéralement plaisir à ceux qui les recevront. Frisson soft grâce au strip-tease masculin de Channing Tatum – entre autres – dans «Magic Mike» (en vente le 15 décembre). Frisson plus hard avec «Les huit vertus bafouées» (1973) du Japonais Teruo Ishii. On y voit un samouraï errant sauvé du suicide par deux prostituées qui le transforment en chasseur de nouvelles recrues pour les bordels. Audace du scénario et esthétique de la mise en scène feront la joie d'un public averti.

Incursion souriante au pays de la bonne humeur

Solidarité, amour et optimisme. Tels sont quelques-uns des maîtres mots incontournables en cette période de fêtes, et dont on trouve l’illustration enjouée dans «Starbuck», «la» comédie québécoise de l’année 2012. Ou comment David Wosniak, donneur de sperme compulsif qui apprend qu’il est le père génétique de 533 enfants, décide de faire contre mauvaise fortune bon coeur. Il s’en va incognito à la rencontre de quelques uns de ses rejetons, dont beaucoup ne ressemblent pas du tout à l’image qu’il se faisait de ses descendants. Et David se pose sérieusement la question de savoir ce qu’est un (bon) père. Le tout sur un mode résolument comique pimenté d’expressions locales. On trippe un max!

Pour les amies de Clochette

Qui est la plus pimpante, la plus aérienne, la plus curieuse des héroïnes des studios Disney? Clochette, pardi! Héroïne d’une série de films sortis directement en DVD, elle a eu les honneurs du grand écran avec «Clochette et le secret des fées». Mais c’est un plaisir de retrouver cette aventure dans son salon. De plus, c’est de saison puisque l’espiègle fée s’en va découvrir le pays de l’hiver! Flocons, glissades, givre et rencontre avec une fée des neiges qui ressemble étrangement à Clochette... voilà qui ravira les enfants.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!