Lausanne: Des taxis en colère montent au front
Actualisé

LausanneDes taxis en colère montent au front

Marre des heures supplémentaires et des salaires trop bas: deux chauffeurs veulent faire bouger les choses. Ils portent l'affaire en justice.

par
frb

La pression monte sur les sociétés de taxis lausannoises. Deux chauffeurs ont décidé de traîner en justice leurs anciens employeurs, respectivement Taxis Modernes SA et Taxis Royal SA. En cause, des conditions de travail plus acceptables. «Je faisais parfois plus de huitante heures par semaine, explique l'un d'eux à «24 heures» mercredi. Et je travaillais non-stop durant trente jours. C'est illégal, et mon patron le savait. Mais c'était le seul moyen de survivre. Beaucoup de chauffeurs de taxi sont dans le même cas que moi.»

Les deux affaires sont en cours au Tribunal d'arrondissement de Lausanne. «Si nous gagnons, cela pourra faire jurisprudence», affirme Me Natasa Djurdjevac Heinzer qui défend les deux chauffeurs. De quoi remettre en cause tout un système. Pour l'instant, la branche n'a pas de salaire de base. Les chauffeurs reçoivent un pourcentage sur chaque course (généralement moins de la moitié). Le temps d'attentes aux stations n'est donc pas payé. Les taximen compensent alors en heures supplémentaires ce manque à gagner. «Je devais effectuer 72 heures hebdomadaires!», s'indigne notre chauffeur.

Des problèmes «justes»

La profession est pourtant astreinte par ordonnance fédérale à un maximum de 53 heures de travail hebdomadaires. Pour quelle raison tout le monde ne s'y tient pas? «Si un chauffeur veut rester dans la légalité et travailler 53 heures, il gagnera un salaire misérable d'environ 2500 francs par mois», explique Me Djurdjevac Heinzer à «24 heures».

L'Association des chauffeurs de taxis lausannois demande une augmentation du pourcentage par course gagné par les chauffeurs, explique le quotidien vaudois. Marc Vuilleumier, municipal lausannois de la Police et président de l'association trouve «juste» de mettre ce sujet «sur la table».

Ton opinion