Enquête sur Sarah Palin: Des témoins-clefs acceptent de s'exprimer
Actualisé

Enquête sur Sarah PalinDes témoins-clefs acceptent de s'exprimer

Sept témoins-clefs, employés de l'Etat d'Alaska, ont finalement accepté de s'exprimer dans l'enquête sur un abus de pouvoir présumé de la gouverneure d'Alaska, Sarah Palin.

Elle aurait tenté d'obtenir le limogeage de son ancien beau-frère de la sécurité publique.

Il était en revanche impossible de savoir dimanche si Sarah Palin et son mari, Todd Palin, tous deux également assignés à comparaître, se présenteront devant le tribunal de grande instance, a ajouté le sénateur démocrate d'Alaska, en charge de l'enquête, Hollis French, alors qu'une plaidoirie est prévue mercredi.

La Cour suprême d'Alaska examinait, quant à elle, une possibilité de bloquer les résultats de l'enquête législative en cours.

En outre, une enquête indépendante menée sur l'affaire elle-même rendra ses conclusions au Conseil législatif ce vendredi.

Hollis French a promis vendredi dernier que l'enquête serait bouclée avant l'élection présidentielle, d'ici au 10 octobre.

L'équipe de campagne de McCain, Sarah Palin et ses alliés tentaient de reporter l'enquête après l'élection, affirmant que la situation prenait une tournure trop politique.

La candidate républicaine à la vice-présidence est soupçonnée d'avoir limogé le commissaire de la sécurité publique de l'Alaska, Walt Monegan, parce qu'il aurait refusé de renvoyer son ancien beau-frère, Mike Wooten, qui avait connu un divorce difficile avec la soeur de Mme Palin. (ap)

Ton opinion