Actualisé 27.07.2012 à 09:50

Valais

Des témoins racontent l'attaque bovine

Mardi dernier, une randonneuse s'est fait piétiner par un troupeau d'une soixantaine de vaches au dessus de St-Gingolph. Les promeneurs qui sont intervenus décrivent ce qu'ils ont vu.

de
Elena Avdija
Sur cette image on voit un membre de la Rega accourir auprès de la femme blessée.

Sur cette image on voit un membre de la Rega accourir auprès de la femme blessée.

Annelore et Adrien Morard, tous deux ambulanciers, se promenaient avec leur petit garçon ce mardi midi lorsque de très forts beuglements de vaches attirent leur attention.

A l'œil nu, ils observent une véritable «nuée de vaches» se former en un bloc compact en contrebas du col, 250 mètres en dessous d'eux. «Elles étaient côte à côte, corps à corps», explique Adrien. Un peu sceptique dans un premier temps, le couple sort finalement un paire de jumelles afin de se concentrer sur l'évènement.

Un spectacle étrange et effrayant

«Au début, je me suis dit que ça ne devait pas être bien grave. C'est ma femme qui a insisté et qui trouvait ça bizarre». «Ca faisait vraiment peur, je n'avais jamais vu ça de ma vie », témoigne Annelore. La tableau, accompagné de sourds grondements bovins, les amène à penser que quelque chose de réellement inhabituel se trame.

Au bout de quelques secondes, le couple voit un chien sortir du troupeau de vaches. Puis, un peu plus tard, un corps qui se traîne, qui s'extrait tant bien que mal à son tour. C'est une femme qui tente de s'éloigner aussi loin des bêtes que possible. Voyant cela, les deux promeneurs appellent immédiatement les secours. Adrien descend rapidement rejoindre la femme attaquée.

«Elle était sérieusement blessée, elle a eu une chance inouïe de s'en sortir», explique-t-il. L'ambulancier lui procure les premiers soins dans la limite du possible et sans matériel. Il attend ensuite les secours à ses côtés.

Les vaches, elles, resteront vingt longues minutes en formation rangée, face à la femme blessée et à Adrien, avant d'être évacuées par leur vachère. Les circonstances de l'accident sont encore inconnues. Le Ministère public a ouvert une enquête.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!