Suisse: Des tests génétiques pour des programmes bien-être

Actualisé

SuisseDes tests génétiques pour des programmes bien-être

Des analyses en laboratoire permettraient d'optimiser entraînements sportifs et plans alimentaires. Leurs règles pourraient s'assouplir.

par
ywe
Keystone

Entraînements sportifs sur mesure, programme «detox» ou de gestion du poids adaptés et individualisés pour chacun... Les analyses génétiques en laboratoire ne permettent plus seulement de déceler des maladies rares ou de connaître ses prédispositions à des problèmes de santé. Des cabinets médicaux et des instituts de beauté se lancent et proposent des tests permettant de définir des programmes «lifestyle», comme le révèle lundi «La Liberté».

Ces analyses permettraient d'établir quelles sont les dispositions à absorber et éliminer certains nutriments, de déceler des intolérances alimentaires, ou encore de savoir si un sportif est génétiquement plutôt apte au sprint ou aux courses de longue distance, exemplifie le quotidien fribourgeois.

Pour l'heure, seuls les médecins sont habilités à demander des tests génétiques. Mais à l'avenir, les diététiciens et phytothérapeutes, par exemple, pourraient également le faire. Et s'opérerait alors une distinction entre les tests génétiques à vocation médicale, et ceux orientés «bien-être».

Au sujet de ces derniers, certains spécialistes se montrent sceptiques. «C'est très délicat. Même en regardant un gène anodin, qui donne la couleur des yeux, on peut dépister une maladie génétique très lourde», explique par exemple Thomas Von Känel, chef du service de génétique médicale des Hôpitaux valaisans à «La Liberté». Ces tests ne sont pas encadrés par la Confédération. Le Parlement en débattra ce lundi et pourrait en assouplir les règles.

Ton opinion