Pandémie - Des tests salivaires à la maison pour le certificat Covid
Publié

PandémieDes tests salivaires à la maison pour le certificat Covid

Fribourg envisage la mise en place de prélèvements salivaires sous surveillance vidéo, valables pour le pass sanitaire. Berne doit créer une base légale pour autoriser la pratique.

La récolte de salive pourrait se faire sous supervision vidéo.

La récolte de salive pourrait se faire sous supervision vidéo.

DR

Alors que plusieurs centres de tests ont fermé et que de nombreuses pharmacies ont remplacé leur offre de dépistage du Covid-19 par un dispositif de vaccination, Berne envisagerait d’autoriser les tests salivaires à usage domestique, sous surveillance vidéo, rapporte la «Luzerner Zeitung» . Pionnier en la matière, le canton de Fribourg serait prêt à se lancer. Mais, afin que cette procédure soit validée à large échelle, Berne doit encore établir une base légale pour approuver les résultats, tout en assurant la protection des données des personnes qui y ont recours.

Procédure encadrée

Contacté, le médecin cantonal fribourgeois, Thomas Plattner, a confirmé l’information du quotidien lucernois: «Un laboratoire d’analyse médical basé dans le canton de Fribourg propose une solution d’autoprélèvement salivaire sous vidéosurveillance, suivi d’une analyse PCR ayant pour objectif la détection du Covid-19, une procédure qui a été validée par l’OFSP.» Il s’agit donc d’un test PCR salivaire. Et, comme pour tous les certificats émis après un dépistage, celui-ci aura aussi une validité de 72 heures.

La procédure est relativement simple, comme le détaille le médecin cantonal: une seule personne à la fois peut se présenter devant la caméra, afin de permettre le contrôle de la pièce d’identité et du numéro d’identification du kit de prélèvement. Ce n’est qu’après cette phase que le kit de prélèvement, qui est scellé, peut être ouvert. La personne exécute l’autoprélèvement devant la caméra et referme le kit, avant de le placer dans une enveloppe, qui sera elle aussi scellée, puis envoyée par courrier. À noter que ces tests PCR salivaires par autoprélèvement permettent d’obtenir un certificat Covid uniquement si la procédure globale a été effectuée dans le cadre d’une vidéosurveillance sécurisée avec le laboratoire d’analyse et que les étapes suivantes ont aussi été contrôlées par du personnel qualifié.

Craintes de résistances

Toutefois, relève le quotidien alémanique, il est fort possible que ces tests donnant droit à un certificat Covid perdent de leur importance cet automne. En effet, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, les personnes non vaccinées pourraient se voir imposer des restrictions plus importantes qu’aujourd’hui, selon un document interne au Service sanitaire coordonné (SSC) de l’armée, que le journal s’est procuré. L’objectif visé? Eviter que de nouvelles mesures touchent également les personnes ayant reçu le vaccin. Les experts fédéraux craignent en effet de fortes résistances si cela devait être le cas et le retour d’éventuelles mesures généralisées «pourrait entraîner de nouvelles protestations parmi la population, y compris celle qui est vaccinée».

(jbm)

Ton opinion

161 commentaires