Des tongs biodégradables qui finissent au compost
Actualisé

Des tongs biodégradables qui finissent au compost

Marcher écolo. C'est le pari d'une start-up récompensée hier pour son projet de tongs recyclables.

Quel est le point commun entre des pompes de plage et du maïs? Des «schlappes» fabriquées à base d'amidon de cette céréale! Des prototypes ont été créés par la société genevoise Bioapply, lauréate du 5e Trophée Eco-Conscience, attribué hier par la Ville de Lausanne et l'Hôtel Beau-Rivage Palace.

Le principe? Le plastique n'est pas obtenu à partir des dérivés du pétrole, mais d'une matière première naturelle, issue de l'agriculture européenne. L'objet, actuellement au stade de la réalisation, est produit en Italie. Le produit de grande consommation est loin d'avoir un impact anecdotique sur l'environnement. «Le marché de la tong a dépassé celui de la chaussure de sport et représente 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires», justifie le codirecteur de Bioapply, Frédéric Mauch. Fabriquées actuellement en Asie du Sud-Est, avec des matériaux toxiques, elles sont acheminées en Europe. «Cela engendre un coup énergétique important.»

Reste à commercialiser les chaussures végétales. Elles devraient être disponibles sur leur site Internet au printemps, «au même prix que des tongs standards», selon Frédéric Mauch. Parmi les 26 projets en lice pour le trophée, celui de Colas Suisse SA a obtenu un prix d'excellence. La société a mis au point une sous-couche de bitume composée de granulats recyclables.

Sophie Roselli

Ton opinion