GENÈVE: Des trésors d'énergie pour faire scintiller la ville

Actualisé

GENÈVEDes trésors d'énergie pour faire scintiller la ville

Fastueuse opération séduction au centre-ville. Jusqu'au 4 janvier, rues, fontaines, arbres et candélabres ne feront plus grise mine.

par
Giancarlo Mariani

«Il était urgent de rendre à la ville ses habits de lumière», a justifié dimanche Pierre Maudet. Le conseiller administratif en charge de l'Environnement urbain éclairait ainsi le projet «Post Tenebras Lux», une initiative conjointe de la Ville et de l'Etat qui met fin cette année au manque de décorations de Noël pendant les fêtes de fin d'année.

Dès ce lundi et jusqu'au 4 janvier, les Rues-Basses, les fontaines, les arbres et les candélabres du centre-ville seront ainsi parés d'illuminations et de décors à la hauteur de la réputation internationale de la cité.

«Pour bien apprécier la lumière, il faut avoir connu les ténèbres», s'est amusé Pierre-François Unger. En citant Sartre, le magistrat et président de la Fondation pour le tourisme (FPT) rappelait que rien n'avait été entrepris dans ce domaine depuis près de vingt ans. Pour que les Genevois et les touristes ne fassent plus grise mine, la FPT a déboursé 680 000 fr.

L'artiste Mourka, elle, a déployé des trésors d'énergie. Plus de 900 m de guirlandes ont été utilisés rien que pour le grand platane de la rue du Mont-Blanc. «Les sites décorés sont notamment inspirés de l'orfèvrerie, de la bijouterie et des lustres. En hommage à la neige, tous seront de blanc vêtus», explique encore l'artiste, qui a tout mis en œuvre pour que les marcheurs nocturnes ne craignent plus les nuits sans lune de décembre.

Ton opinion