Météo en Suisse – Des trombes d’eau, avant un Nouvel An «exceptionnellement doux»
Publié

Météo en SuisseDes trombes d’eau, avant un Nouvel An «exceptionnellement doux»

L’année 2022 commencera par des températures dignes d’une fin de printemps. Mais avant cela, de fortes précipitations s’abattront sur toute la Suisse.

par
Sophie Zuber
À Nouvel An, il fera entre 12 et 15 degrés à 1500 m et la limite du 0 degré remontera à 4000 m. La région du Cervin ne sera pas épargnée. 

À Nouvel An, il fera entre 12 et 15 degrés à 1500 m et la limite du 0 degré remontera à 4000 m. La région du Cervin ne sera pas épargnée.

Florian Paccaud/20 minutes

Alors que Noël fut, comme annoncé, maussade sur le plan météorologique, ce ne sera pas le cas pour Nouvel An, où des températures à peine croyables sont attendues pour le premier jour de 2022.

Mais avant, de fortes précipitations nous accompagneront ces trois prochains jours, avec un pic annoncé pour la journée de mercredi, où les pluies seront abondantes. «Durant la soirée de mercredi, la limite de la neige remontera pratiquement à 3000 mètres dans les alpes vaudoises», annonce Nicolas Borgognon de MeteoNews.

Risques de glissements de terrain

En conséquence, la neige, même des hautes stations, va se gorger d’eau. Ainsi, des risques d’avalanches, de crues des cours d’eau et de glissements de terrains ne seront pas à exclure localement. Ce fort déluge sera de courte durée et le temps devrait graduellement s’améliorer jeudi, surtout dans les Alpes.

Et les journées du 31 décembre et du 1er janvier devraient être exceptionnellement douces, sauf dans les régions habituellement soumises à des brouillards, Yverdon-les-Bains, Neuchâtel et Payerne, notamment. Dans les lieux ensoleillés au-dessus de 600 m d’altitude et jusqu’à près de 1500m, il fera entre 12 et 15 degrés et la limite du 0 degré remontera à près de 4000m dans les Alpes.

«Pour donner une idée, si la même situation météorologique se produisait à la fin du printemps, on aurait eu facilement des températures de 25 à 30 degrés en plaine», estime Nicolas Borgognon. «Ce qui change actuellement la donne, c’est que les nuits sont longues et que le soleil est bas sur l’horizon.»

Deux semaines de doux

Il s’agit, en l’état actuel des modèles météo, d’«un événement inédit et qui devrait faire tomber des records journaliers, voire mensuels pour plusieurs stations météo», explique le météorologue. À noter que la Suisse avait aussi vécu une période très douce, mais pas comparable, durant l’hiver 1983.

Cette douceur se maintiendra durant le début du mois pour un éventuel retour de l’hiver aux alentours du 10 janvier, avec un risque que la nature se réveille bien trop tôt.

Ton opinion

114 commentaires