France: Des ultras offrent 4000 euros à une agricultrice
Actualisé

FranceDes ultras offrent 4000 euros à une agricultrice

Les «South Winners» marseillais ont mis aux enchères un tifo destiné à se moquer de leurs propres joueurs. Ils l'ont ensuite vendu pour la bonne cause.

par
rca

Le 10 avril dernier, les supporters marseillais en avaient gros. Pour se moquer de leur propre équipe, une nouvelle fois tenue en échec par Bordeaux (0-0) au terme d'une partie frisant le pathétique, ils ont brandi des calicots à tête de chèvres, censés représenter leur joueurs. Pire, les ultras ont ensuite diffusé la musique de «Benny Hill» en pleine rencontre, afin de ridiculiser encore plus une équipe qui n'a plus gagné en Ligue 1 à domicile depuis septembre 2015.

Mais dans ce coin de pays, on ne rigole pas avec les chèvres. Un éleveur de la région s'est en effet offusqué que ses bêtes soient comparées à des joueurs de foot ne sachant pas aligner deux passes. «Les chèvres de notre région ne méritent pas une telle comparaison, avait indiqué l'agriculteur nommé Jean Hélève. Nous les sentons très irritées par cet amalgame. Elles estiment qu'elles mettent bien une patte devant l'autre et qu'elles ne sont pas ridicules à chaque fois qu'elles sortent de la chèvrerie. Et à vrai dire, après avoir vu le match contre Bordeaux, je comprends leur colère.»

Pour se faire pardonner, les «South Winners» ont donc décidé de mettre aux enchères leur production et de reverser la somme gagnée à une agricultrice de la région. Après avoir proposé ces banderoles sur eBay, les ultras ont récolté la coquète somme de 3923 euros, soit plus de 4300 francs suisses. La chèvre la plus demandée a été celle représentant un de ces animaux fumant une chicha – qui devait sans doute caricaturer le latéral gauche Benjamin Mendy… –, qui est partie pour la bagatelle de 1462 euros (1605 francs).

Ce «butin» a été remis mardi à une éleveuse, qui va s'installer tout bientôt à Venterol, un village de quelque 200 habitants, dans les Alpes-de-Haute-Provence, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. «C'est un geste généreux, qui tombe au bon moment. Je suis hyper touchée, je remercie les 'Winners', s'est félicitée Annabelle Jacob, agricultrice de 38 ans, sur le site de France Bleu. Cette solidarité humaine va me donner encore plus de force et d'envie de persévérer.» En espérant que cela inspire les joueurs de l'OM...

Ton opinion