30.06.2020 à 20:02

FranceDes vautours tueurs d’animaux sèment l’émoi

Depuis le début du mois, plusieurs bovins et ovins ont été tués par des vautours fauves. Les agriculteurs de la région réclament des mesures.

de
joc

Plus d’une dizaine de moutons et de vaches ont été tués depuis le début du mois en Haute-Loire. La faute à des vautours fauves qui sévissent dans la région, s’en prenant à des animaux vivants. Du jamais-vu, de mémoire d’agriculteur.

À Saugues, une vache en train de mettre bas a été prise d’assaut par plusieurs de ces volatiles. La malheureuse ne s’en est pas sortie, et le nombre de vautours s’acharnant sur sa carcasse n’a cessé d’augmenter: «Ils étaient une quinzaine le premier jour. Puis plus du double le lendemain, et une centaine de vautours le troisième jour», raconte à CNews Guillaume Savinin, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs du département.

«Ils étaient bien vivants, il n’y a aucun doute là-dessus»

Une demi-douzaine d’incidents du même genre sont survenus par la suite dans des communes voisines. Un agneau qui venait de naître a notamment pu être sauvé in extremis. «À chaque fois, les vautours s’en sont pris à des animaux qui étaient bien vivants, il n’y a aucun doute là-dessus», assure au «Parisien» Laurine Rousset, présidente des Jeunes Agriculteurs 43.

Facebook

La ligue de protection des oiseaux (LPO) de Haute-Loire estime qu’il ne faut pas s’alarmer et répète que «les vautours ne courent pas derrière les animaux vivants». Une affirmation qui est loin de convaincre Laurine Rousset: «On ne va pas se laisser faire», prévient l’éleveuse.

Les agriculteurs de Haute-Loire ont rendez-vous jeudi avec la préfecture. «Nous demandons que des œufs soient enlevés des nids et des tirs d’effarouchement effectués. On voit bien que le vautour, une espèce protégée, prolifère dans le département», s’insurge l’éleveuse.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!