Actualisé 07.11.2008 à 10:06

Conservation des éléphants

Des ventes d'ivoire permettent de récolter 15 millions de dollars

Plus de 15 millions de dollars ont été collectés pour la conservation de l'éléphant en Afrique grâce à la vente de 102 tonnes d'ivoire.

Quatre ventes aux enchères ont été organisées ces deux dernières semaines.

Ces ventes, conduites sous la supervision de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), ont permis à l'Afrique du Sud, au Botswana, à la Namibie et au Zimbabwe de vendre 102 tonnes d'ivoire à des négociants chinois et japonais.

Le prix moyen payé a été de 157 dollars le kilo, nettement moins que les prix qu'aurait atteint l'ivoire mis illégalement sur le marché l'an dernier (750 à 850 dollars).

L'ivoire vendu, dont la plus grande partie provenait d'éléphants morts de causes naturelles ces 20 dernières années ou abattus avant 1994 dans le cadre d'un programme de contrôle de la population, venait de stocks légaux appartenant au gouvernement. Ces ventes avaient été autorisées à l'unanimité en juillet 2007 par les 172 Etats parties à la CITES.

Critiques

Selon certaines critiques, les ventes légales d'ivoire stimulent le commerce illégal. La CITES a surveillé de près le niveau du braconnage et du commerce illégal depuis la première vente expérimentale qui a eu lieu en 1999.

L'analyse des données sur les saisies ne montre aucune corrélation entre les ventes d'ivoire contrôlées et une augmentation du braconnage. En fait, le niveau du commerce illégal de l'ivoire a baissé durant les deux années qui ont suivi la première vente en une fois.

Le niveau du braconnage paraît plus étroitement lié à des problèmes de gouvernance et d'instabilité politique dans certaines régions du continent, souligne la CITES.

Après avoir interdit tout commerce international de l'ivoire en 1989, la CITES a autorisé, en 1997, le Botswana, la Namibie et le Zimbabwe à procéder à la première vente expérimentale de leurs stocks légaux d'ivoire brut.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!