Technologie: Des vêtements capables de penser
Actualisé

TechnologieDes vêtements capables de penser

L'industrie du textile puise dans les laboratoires pour proposer des fibres toujours plus performantes. Et ce n'est pas fini! Même la médecine de pointe s'intéresse à ces produits.

par
Sandra Imsand
La combinaison de natation Speedo réduisait à tel pointle frottement qu'elle a été interdite.

La combinaison de natation Speedo réduisait à tel pointle frottement qu'elle a été interdite.

Nos habits sont devenus bioactifs, antibactériens, anti-UV, anti-­odeurs, thermorégulateurs, thermochromes (qui changent de couleur en fonction de la température am­biante) ou cicatrisants. Depuis l'invention du Gore-Tex en 1969, l'utilisation des textiles «intelligents» est entrée dans les mœurs. Derniers exemples à voir le jour: les jeans fabriqués à base de biocéramique qui stimulent les muscles et la circulation sanguine, lancés cette semaine par la marque Lee Cooper (lire encadré), ou encore les collants à effet rafraîchissant avec principe actif microencapsulé qui seront mis sur le marché le printemps prochain par Dim.

Or ces textiles sont tellement performants qu'ils en deviennent parfois indésirables. La combinaison Speedo LZR Racer, qui a permis de battre des dizaines de records du monde de natation en 2008 et 2009, a ainsi été interdite en compétition.

Et de nouvelles matières «miracles» continuent à sortir chaque jour des laboratoires. Le Dr Lukas Scherer, chercheur à l'Empa de Saint-Gall – établissement de recherche interdisciplinaire spécialisé en science des matériaux – travaille actuellement sur des fibres conductrices de lumière. Elles permettent des réalisations techniques et médicales telles que des capteurs de pression artérielle, des cardiofréquencemètres ou des textiles destinés à la thérapie photodynamique dans le traitement de certains cancers.

Coup d'œil dans les armoires

La marque Lee Cooper a lancé Denim Therapy, une ligne de jeans à base de biocéramique. Agissant comme capteur de rayons infrarouges et thermorégulateur, cette matière permet d'activer la circulation sanguine et de mieux éliminer les toxines (149 fr.).

Les T-shirts qui protègent des rayonnements UV font partie de l'attirail standard des enfants au soleil. Au point que le Ministère français de la santé conseille d'utiliser ce genre de vêtements plutôt que de la crème solaire.

Un textile breveté par Columbia pour lutter contre le froid: des pois en aluminium qui réfléchissent et retiennent la chaleur du corps, tandis que le tissu, autour, évacue l'humidité (modèle Alpine Attitude Down Omni-Heat, 329 fr.)

Ton opinion