Iran: des villageois battent à mort un ours brun sauvage

Publié

IranDes villageois battent à mort un ours brun sauvage

Selon les gardes forestiers iraniens, le plantigrade a été poursuivi, frappé, puis écrasé par un tracteur. Les autorités ont ordonné l’arrestation des responsables.

Les ours bruns sauvages ont vu leur population décroître en Iran à cause des humains, notamment en raison du braconnage.

Les ours bruns sauvages ont vu leur population décroître en Iran à cause des humains, notamment en raison du braconnage.

Photo d’illustration/Pixabay

Un ours brun a succombé après avoir été battu à mort par des habitants d’un petit village de la province d’Ardabil, dans le nord-ouest de l’Iran, rapporte l’agence de presse officielle Irna. Les autorités ont ordonné lundi l’arrestation des suspects.

Des habitants de Namin «avaient capturé l’animal» en ayant recours à «des méthodes et des comportements inappropriés», indique un rapport des gardes forestiers, cité par Irna. «Ils l’ont poursuivi et l’ont battu (…) avant de le renverser à l’aide d’un tracteur, lui brisant une jambe, son bassin et endommageant sa colonne vertébrale», ajoute le rapport.

Attaché la corde au cou à une pelleteuse

Une photo, publiée par Irna, montrant l’ours attaché la corde au cou à une pelleteuse, les jambes arrière coincées sous un tracteur, avait suscité une vive émotion dans le pays. Des agents chargés de la protection de l’environnement arrivés sur les lieux un peu plus tard l’ont «transporté dans une clinique pour animaux sauvages dans la capitale provinciale, mais le grand mammifère a succombé à ses blessures», ajoute Irna.

Selon l’agence, le procureur de Namin, Javad Parvaneh, a ordonné l’arrestation des responsables. «L’horrible comportement des habitants a affecté la population», a-t-il dit, cité par l’agence. «Des ordres ont été donnés pour enquêter sur les causes de la mort de l’ours, identifier et arrêter ses auteurs», a-t-il ajouté.

Victimes de fausses croyances

Le quotidien «Teheran Times» affirmait en 2019 que la baisse de la population des ours bruns en Iran était due aux humains, notamment le braconnage. «Les populations locales tuent parfois les ours en raison d’une fausse croyance traditionnelle selon laquelle la viande d’ours a de nombreuses vertus médicinales», notait le journal. En outre, en raison de la pénurie de nourriture, les ours sont attirés vers les zones d’élevage et certains habitants des zones rurales utilisent des armes à feu et des appâts empoisonnés pour les tuer, afin de défendre leurs cultures et leur bétail.

(AFP)

Ton opinion

40 commentaires