Ouest birman: Des violences font au moins 56 morts

Actualisé

Ouest birmanDes violences font au moins 56 morts

Au moins 112 personnes ont été tuées dans les affrontements cette semaine entre membres de l'ethnie bouddhiste rakhine et musulmans rohingyas dans l'ouest du pays

«Jusqu'à ce matin, 51 hommes et 61 femmes sont morts», a indiqué à l'AFP Win Myaing, porte-parole du gouvernement de l'Etat Rakhine, précisant que les victimes étaient à déplorer dans les deux communautés et que quelque 2000 maisons avaient été incendiées.

Le bilan pourrait être encore plus lourd, selon un autre responsable, qui a évoqué sous couvert de l'anonymat 67 morts.

Après quelques semaines d'accalmie apparente, les violences entre bouddhistes de l'ethnie rakhine et Rohingyas, une minorité musulmane apatride considérée par l'ONU comme l'une des plus persécutées au monde, ont repris dimanche dans plusieurs communes de l'Etat Rakhine.

Depuis le début de ces affrontements en juin, au total près de 150 personnes ont été tuées, selon des chiffres officiels que beaucoup d'organisations jugent très en deçà de la réalité.

Au moins 75.000 personnes, en grande majorité des Rohingyas, avaient été déplacées par la première vague de violence, mais des milliers d'autres affluaient ces derniers jours, à pied ou en bateau, vers les camps autour de Sittwe, capitale de l'Etat Rakhine. Des camps déjà surpeuplés où les déplacés manquent de nourriture et de soins.

Le renouveau de violence de cette semaine a provoqué l'inquiétude de l'ONU, et des Etats-Unis qui ont réclamé l'arrêt immédiat des attaques.

Le Bangladesh, qui avait repoussé en juin plusieurs bateaux de réfugiés Rohingyas, a de son côté annoncé un renforcement des patrouilles frontalières pour empêcher l'arrivée de possibles bateaux.

Les 800.000 Rohingyas de Birmanie, confinés dans l'Etat Rakhine, sont privés de nationalité et sont considérés par les autorités comme des immigrés illégaux du Bangladesh voisin. Beaucoup de Birmans ne cachent pas une réelle hostilité à leur encontre. (afp)

Ton opinion