Actualisé 04.03.2013 à 14:13

EgypteDes violences font cinq morts à Port-Saïd

Les heurts ont éclaté dimanche, après la décision du ministère de déplacer 39 prisonniers attendant un jugement.

La situation est toujours explosive en Egypte.

La situation est toujours explosive en Egypte.

Des inconnus ont tiré «de manière aléatoire» aux abords d'un commissariat, tuant deux membres de la police anti-émeutes, selon le ministère de l'Intérieur. Trois hommes ont également été tués et plus de 400 personnes blessées.

Le jugement concerne la deuxième partie des accusés dans le procès des violences qui ont fait 74 morts après un match de football à Port-Saïd en février 2012. Le verdict doit être prononcé samedi

Commissariat incendié

Dimanche, les manifestants ont jeté des pierres et des cocktails Molotov contre un poste de police de Port-Saïd, une ville longeant le canal de Suez où une grève générale est entrée dans sa troisième semaine. La police a répondu par des tirs de gaz lacrymogène, selon un responsable de la sécurité.

En janvier, 21 personnes, en majorité des supporters de football de Port-Saïd, avaient été condamnées à la peine capitale dans un premier volet de cette affaire, ce qui avait provoqué des affrontements dans lesquels au moins 40 personnes avaient été tuées.

Le ministère de l'Intérieur avait décidé de déplacer des prisonniers à l'extérieur de Port-Saïd, à commencer par les 39 accusés, afin d'éviter de nouvelles violences. (ats)

Des milliers de personnes aux funérailles de victimes de violences à Port-Saïd

«Le ministère de l'Intérieur est lâche! »Dégage! Dégage!» ont scandé les habitants en colère à l'attention du président islamiste Mohamed Morsi.

Devant un commissariat de police de la ville, des manifestants se sont de nouveau heurtés lundi aux forces de l'ordre à coups de cocktails Molotov, la police répliquant par du gaz lacrymogène.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!