Yémen : Des violents combats font 21 morts

Actualisé

Yémen Des violents combats font 21 morts

Au moins 21 personnes, dont 18 membres d'Al-Qaïda et un officier de l'armée, ont été tuées dans de violents combats lundi, dans une ville du sud du Yémen que le réseau extrémiste cherche en vain à conquérir.

Deux des supplétifs de l'armée, recrutés dans les tribus, ont également péri dans les combats, qui ont eu lieu au sud de Loder où les forces gouvernementales ont réussi à reprendre deux positions occupées par les insurgés, a déclaré un responsable, qui a requis l'anonymat.

«Ils ont obligé Al-Qaïda à battre en retraite en direction de la région d'Amiine, à 12 km au sud de Loder», a-t-il affirmé.

Les combats se sont poursuivis pendant plusieurs heures et des raids aériens ont visé des repaires des insurgés dans une montagne au sud-est de Loder, d'où se sont élevées des colonnes de fumée, ont indiqué des témoins.

Un blindé aux mains des insurgés a été détruit durant les combats et les supplétifs de l'armée ont repris un blindé, deux véhiculés montés de mitrailleuses et des stocks de munitions, selon des sources concordantes.

Des combats opposent par intermittence depuis début avril les forces gouvernementales aux combattants intégristes qui veulent occuper Loder car elle constitue par sa topographie montagneuse un abri naturel contre les raids aériens et les bombardements venant de la mer.

En août 2010, Al-Qaïda avait déjà pris le contrôle de Loder, avant d'en être chassé par les forces gouvernementales.

Loder est située à 150 km au nord-est de la ville de Zinjibar, chef-lieu de la province d'Abyane, contrôlée depuis près d'un an par les «Partisans de la Charia», un groupe affilié à Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa).

(ats)

Un employé français de Total blessé dans une attaque armée

Un Français, responsable de la sécurité au sein du groupe pétrolier Total au Yémen, a été blessé et un soldat yéménite tué dans une attaque mardi à l'arme automatique contre leur véhicule dans le sud-est du pays, a-t-on appris de sources médicale et pétrolière.

L'attaque a eu lieu à Sayoun, ville du Hadramout, alors que le responsable de Total se rendait à l'aéroport pour regagner Sanaa au terme d'une mission dans la région, a précisé à l'AFP une source locale du ministère du Pétrole.

Un deuxième soldat, qui se trouvait dans la voiture, a été blessé et les victimes ont été transportées dans un hôpital public de Sayoun, a indiqué à l'AFP la source médicale.

Les assaillants, circulant à bord de deux véhicules, ont tiré à la mitrailleuse en direction de la voiture avant de prendre la fuite, selon la source du ministère.

Ton opinion