Actualisé 15.06.2010 à 20:25

Les Pâquis

Des voituriers en plein quartier chaud

Une boutique propose à ses clients de parquer leurs véhicules. Un service payant, mais plus avantageux qu'une bûche.

de
Didier Tischler

Banale au pied des grands hôtels, la présence d'un voiturier devant un commerce de soins pour le corps, qui plus est au milieu des Pâquis, l'est nettement moins. Pourtant, depuis le début du mois, trois arcades au bas de la rue de Monthoux, un salon de beauté, un d'esthétique et un de coiffure, proposent aussi ce service. Le client n'a ainsi plus à se soucier de trouver une place de parc. Le voiturier s'en charge.

«L'opération est assez coû­teuse mais elle en vaut la peine, même si mes amis m'ont dit que j'était folle», rigole Karen Poli. C'est en collaboration avec une société de location de limousines que la gérante des trois établissements a lancé cette opération voilà une semaine. «Pour nous, c'est une première, explique Didier Chenaille, employeur des voituriers. Des sociétés ou des privés ont déjà fait appel à nos voituriers, mais ponctuellement. Là, nous travaillons sur le long terme.»

Ce que confirme Karen Poli. «On fera un petit bilan après trois mois, dit-elle. Mais nous souhaitons poursuivre l'expérience et encourager d'autres commerçants à faire de même.» Que ce soit pour une heure ou trois, le service coûte 20 francs. «C'est de toute façon plus avantageux qu'une bûche», conclut la gérante.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!