Ouzbékistan: Des voleurs de ketchup torturés par la police
Actualisé

OuzbékistanDes voleurs de ketchup torturés par la police

Six Ouzbeks ont été torturés par la police et sont actuellement jugés à Tachkent pour avoir volé notamment des bonbons et du ketchup.

Les prévenus, âgés de 19 à 24 ans, sont poursuivis pour avoir volé un vieux réfrigérateur, deux casseroles, quelques kilos de bonbons et quatre bouteilles de ketchup dans la cuisine d'une école.

«Les accusés ont déclaré au tribunal qu'ils avaient été passés à tabac et menacés par la police», a déclaré à l'AFP Vassila Inoïatova, la directrice de l'ONG Ezgoulik, qui assiste au procès.

«Même la législation ouzbèke interdit que les preuves obtenues sous la torture soit utilisées durant un procès mais le juge a décidé de poursuivre les audiences», a-t-elle ajouté.

Mme Inoïatova a indiqué que l'un des prévenus portait de nombreuses traces de coups sur le corps, et elle a souligné avoir entendu, pour la première fois de sa carrière, un procureur ouzbek reconnaître que des accusés avaient été torturés en prison.

En novembre 2007, le Comité de l'ONU contre la torture avait jugé que la pratique de la torture était «routinière» en Ouzbékistan, une république ex-soviétique d'Asie centrale dirigée depuis l'époque soviétique par le président Islam Karimov. (afp)

Ton opinion