Suisse romande: Des vols en série et un goût prononcé pour la bidoche et le Real Madrid

Publié

Suisse romandeDes vols en série et un goût prononcé pour la bidoche et le Real Madrid

Trois hommes sont accusés d’avoir totalisé 77 cambriolages en trois ans entre les cantons de Vaud et Fribourg. L’un des auteurs, jugés ces jours à Nyon, visait les boucheries et fromageries.

par
Lauren von Beust
En plus de l’argent, les trois hommes quittaient les lieux avec des objets hétéroclites. Image d’illustration.

En plus de l’argent, les trois hommes quittaient les lieux avec des objets hétéroclites. Image d’illustration.

Getty Images/iStockphoto

Il leur est reproché d’avoir, à eux trois, totalisé 77 cambriolages entre 2018 et 2021, lors desquels ils ont multiplié les entrées par effraction, avant de piller les coffres-forts de sociétés ou des privés vaudois et fribourgeois, pour des montants allant de 200 à 20’000 francs. Jugés lundi par le Tribunal criminel de Nyon (VD), Driar*, Rajan* et Selman*, âgés entre 34 et 62 ans, sont accusés notamment de vol en bande par métier, dommage à la propriété et violation de domicile. 

Des aliments et un maillot de Ronaldo

Nés en Albanie et au Kosovo, les prévenus ont déjà été condamnés en Europe. Ils disent être venus en Suisse pour gagner de l’argent, mais deux d’entre eux y séjournent illégalement. Lors de leurs cambriolages en Suisse romande, les trois hommes avaient aussi l’habitude de subtiliser des objets hétéroclites: pistolets, engins électroniques, outils, cartouches de cigarettes ou encore smartphones.

Driar a, lui, démontré un goût prononcé pour les fromageries, restaurants et autres boucheries. Ce quinquagénaire est parfois reparti avec quelques kilos de bidoche et frometon en poche. Après avoir forcé l’entrée de la buvette d’un club de foot de la Côte, lui et son comparse Selman avaient même emporté un maillot de Cristiano Ronaldo, signé par toute l’équipe du Real Madrid, selon l’acte d’accusation. Et tout ça pour l’argent? Pas certain, sachant que nombre d’articles volés ont été plus tard retrouvés en forêt.

Ils contestent une partie des faits

Souvent trahis par leur ADN, les accusés, actuellement en détention, ne reconnaissent cependant pas tous les faits reprochés et se rejettent parfois la faute. Ils contestent certains cambriolages, montants ou dégâts déclarés.

D’après l’acte d’accusation, des lingots d’or d’une valeur estimée à 2 millions de francs avaient été dérobés lors d’un cambriolage à Mont-sur-Rolle (VD) en 2019. Mais depuis peu, la plaignante réclame environ 200’000 francs de préjudice. Tandis que d’autres plaignants ont, par la suite, retiré leur plainte. 

L’audience se poursuit mardi avec le réquisitoire du Ministère public et les plaidoiries des avocats.  

*Prénoms d’emprunt

Ton opinion