Vacarme des avions: Des zones préservées des nuisances
Actualisé

Vacarme des avionsDes zones préservées des nuisances

Les régions alpines vouées au délassement de la population devraient à l'avenir être moins exposées au bruit du trafic aérien.

L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a annoncé jeudi la création à cet effet de quatre «zones de calme» que les pilotes devront dorénavant s'efforcer de contourner ou pour le moins survoler à une hauteur respectable en suivant le trajet le plus court.

Les zones de calme en question se situent toutes dans l'Arc alpin. Il s'agit du Parc national, y compris deux zones adjacentes, de la région Adula-Greina à cheval entre les Grisons et le Tessin ainsi que des régions du Binntal et du Weissmies, toutes deux dans le Haut-Valais.

Dans le Valais central, la création d'une zone de calme à proximité de l'aérodrome de Sion restreindrait par trop la marge de manoeuvre et les possibilités d'entraînement des Forces aériennes. La création de zones de calme dans le Jura n'aurait guère de sens en raison de l'importance et de la variété des sources de nuisance auxquelles ces régions sont normalement exposées, relève l'OFAC. Une zone est néanmoins à l'étude, à savoir le territoire s'étendant à l'ouest du col du Marchairuz (VD).

La nouvelle consigne figurera sur la prochaine édition de la carte aéronautique de la Suisse à paraître en mars. Actuellement, les aéronefs doivent survoler les régions peu peuplées à une hauteur de 150 mètres au moins. (ap)

Ton opinion