Neuchâtel: Descente de police au centre des Pradières
Actualisé

NeuchâtelDescente de police au centre des Pradières

La police neuchâteloise a effectué mardi un contrôle du centre de requérants d'asile des Pradières, au Val-de-Ruz. Tout s'est déroulé dans le calme.

L'opération, menée par quinze gendarmes accompagnés de deux chiens, s'est déroulée dans le calme.

L'opération, menée par quinze gendarmes accompagnés de deux chiens, s'est déroulée dans le calme.

Les agents de police n'y ont constaté aucun problème important. Seules deux personnes seront dénoncées pour la détention d'une petite quantité de marijuana.

L'opération, menée par quinze gendarmes accompagnés de deux chiens, s'est déroulée dans le calme, a relevé la police dans un communiqué. Le centre accueille une petite centaine de personnes.

Il faut dire que contrairement au centre urbain et plus problématique de Perreux (NE), les Pradières sont nichées au fin fond de la campagne, au nord-ouest du Val-de-Ruz. A une altitude de plus de 1300 mètres et sans transports publics qui montent jusque-là en semaine, il n'est guère possible d'aller bien loin à part quelques balades à pied en forêt.

Reconduction sur un an

Un transport est toutefois organisé le week-end pour ceux qui le souhaitent jusqu'au prochain village, Les Geneveys-sur-Coffrane (NE), avait expliqué un requérant à l'ats en avril dernier. Le canton avait alors annoncé que le centre, après une expérience de six mois jugée positive, était reconduit pour un an.

Ce cantonnement militaire, comme d'autres en Suisse, a été mis à disposition provisoirement pour désengorger les centres de la Confédération. Celle-ci a pu trouver des accords avec bon nombre de communes mais se heurte parfois à des résistances, comme à Bedretto (TI) dont le maire et la population ont mis le holà.

Quant à la récente prolongation du centre de Châtillon (FR), elle a été acceptée sous conditions. Notamment, l'Office fédéral des migrations (ODM) s'est engagé à y réaliser des aménagements extérieurs provisoires, comme un terrain de jeu par exemple. (ats)

Ton opinion