Désormais, Internet aura des oreilles
Actualisé

Désormais, Internet aura des oreilles

La justice doit pouvoir mieux surveiller les nouvelles technologies de communication, en particulier la téléphonie par Internet.

Le Conseil fédéral a donné hier son feu vert au développement d'installations de contrôle.

Jusqu'à présent, la surveillance se limitait surtout à la téléphonie fixe et mobile. Mais le Département fédéral de la communication (DETEC) est désormais chargé de mettre en place et d'améliorer les mesures techniques nécessaires à la surveillance de la téléphonie par Internet, a indiqué Roland Wittwer, du secrétariat général du DETEC.

Le département a l'intention de s'y mettre rapidement, en collaboration avec les autorités de poursuite pénale et les fournisseurs d'accès à Internet. La Suisse pourrait s'inspirer des mesures prises dans l'Union européenne.

(ats)

Ton opinion