«Désormais ne jetez plus votre iPod en panne. Réparez-le!»
Actualisé

«Désormais ne jetez plus votre iPod en panne. Réparez-le!»

Un jeune étudiant arrange à moindres frais les baladeurs en panne.

«Je répare environ cinq iPod par jour», s'étonne, surpris par son succès, Matthias Studer. A 26 ans, ce jeune étudiant en micro- et nanosciences de l'Université de Neuchâtel a trouvé un moyen efficace de financer ses études: réparer à moindres frais les nombreux baladeurs numériques qui tombent en panne.

«J'ai développé en autodidacte un système pour redynamiser les batteries défectueuses. Et les rendre plus puissantes», affirme-t-il. Selon cet ingénieux bricoleur, l'autre grand problème rencontré par les utilisateurs de iPod concerne les dommages de disque dur. «Certains disques ne sont plus fabriqués. Ne sachant pas où s'adresser, les clients finissent par jeter leur appareil. Avec ma méthode, je suis en mesure de les réparer dans près de 70% des cas», poursuit-il.

Si l'idée redonne le moral aux utilisateurs, c'est aussi en raison de ses coûts très avantageux. «Une réparation coûte entre 50 et 140 fr., précise Matthias Studer. Ces tarifs réduits rendent l'opération économiquement intéressante. Surtout pour ceux qui ont acheté leur appareil entre 300 et 400 fr.»

L'autre atout de taille pourrait se résumer ainsi: «Réparer plutôt que jeter est un acte écologique!» assène-t-il, avant de conclure: «Même Apple peut se réjouir. Sans possibilité de réparer, beaucoup de clients seraient déçus par la fiabilité des produits de la marque.» L'affaire semble si rentable que Matthias Studer envisage déjà d'engager deux techniciens pour le soutenir.

Giancarlo Mariani

Ton opinion