Chat torturé: «Désormais, on aura toujours peur pour Gringo»
Publié

Chat torturé«Désormais, on aura toujours peur pour Gringo»

Un chat, fort probablement victime de maltraitances, a été retrouvé grièvement blessé il y a trois semaines à Reinach (BL). S'il va déjà beaucoup mieux, ses propriétaires, eux, sont constamment inquiets pour lui.

par
kom/ofu

Le sort de Gringo a bouleversé de nombreux lecteurs. Le chat mâle âgé de 1 an a été retrouvé grièvement blessé par ses propriétaires, il y a environ trois semaines à Reinach (BL). L'animal présentait notamment un traumatisme crânien, une mâchoire brisée, des orteils cassés et des moustaches coupées. Se basant sur les blessures de la bête, le vétérinaire qui s'est occupé de Gringo pense qu'il a été victime d'un tortionnaire.

Avec un harnais

Quelques semaines après les faits, le mâle va déjà beaucoup mieux. Actuellement, il porte encore un plâtre à sa patte avant droite, mais il parvient déjà à se balader dans le jardin de ses propriétaires. Contrairement à lui, ceux-ci semblent nécessiter d'un peu plus de temps pour s'en remettre. «Tout ce qu'il voudrait, c'est s'engouffrer dans la haie et gambader dans le quartier. Avant, il adorait partir en vadrouille. Mais pour le moment, on n'arrive pas à le laisser se promener librement. Désormais, on aura toujours peur pour lui.» Pour l'heure, ils ne le laissent sortir qu'avec un harnais.

4000 francs de frais de vétérinaire

Après avoir été opéré d'urgence, Gringo a passé plusieurs jours dans une clinique vétérinaire avant de pouvoir rentrer à la maison il y a environ une semaine et demie. Actuellement, les frais médicaux s'élèvent à environ 4000 francs. Grâce à l'aide de plusieurs gentils donateurs, ses propriétaires ont pu s'acquitter de la quasi-totalité des factures vétérinaires.

Ton opinion