Actualisé 23.03.2016 à 14:53

Fleurier (NE)Dessins de presse virés de l'école par Yvan Perrin

Le président de l'UDC neuchâteloise a demandé que huit illustrations exposées dans un collège soient retirées. Elle étaient défavorables à son parti.

Des dessins de presse d'artistes romands reconnus ont dû être retirés mardi d'une exposition sur l'immigration dans une école de Fleurier, dans le Val-de-Travers (NE). La veille, le président de l'UDC neuchâteloise Yvan Perrin en avait touché un mot à la conseillère d'Etat Monika Maire-Hefti.

Sur les 50 dessins accrochés aux murs du collège de Longereuse pour l'exposition «La Suisse, terre d'accueil, eldorado ou paradis perdu?», huit ont été retirés, rapportent L'Express/L'Impartial dans leur édition de mercredi. Ils évoquent une oeuvre de Chappatte, une de Vincent, une de Pigr et cinq de Pitch Comment, qui travaille notamment pour le journal satirique romand Vigousse.

Contacté par l'ats, le Département neuchâtelois de l'éducation et de la famille confirme ces informations. Il indique cependant que sa cheffe Monika Maire-Hefti «ne souhaite pas s'exprimer et polémiquer plus avant sur ce thème».

Yvan Perrin, qui atteste de son côté s'être rendu au collège de Longereuse lundi, dit ne pas avoir réclamé explicitement le retrait de tel ou tel dessin de presse. «J'ai envoyé un SMS à Mme Maire-Hefti avec la photo de l'un des dessins», détaille-t-il à l'ats. «Elle m'a répondu très rapidement qu'elle allait voir cela de plus près.»

Dans les journaux, la conseillère d'Etat socialiste garantit que l'ordre donné par son département n'est pas lié à la personnalité ou fonction du dénonciateur. Si elle regrette que l'UDC se positionne en victime, elle dit toutefois ne pas pouvoir «donner complètement tort» à M. Perrin, d'où son intervention au nom de la neutralité de l'école.

«Un couac quelque part»

Le président de l'UDC cantonale n'est «pas sûr que cette exposition ait sa place, quoique cela reste discutable dans le cadre de la semaine contre le racisme». Et d'ajouter: «En tout cas pas tous les dessins proposés», comme cette image représentant Christoph Blocher devant un wagon rappelant ceux ayant servi à la déportation des juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Selon Yvan Perrin, il n'y aura pas d'autres suites à cette affaire, si ce n'est «des questions au Grand Conseil à la prochaine session». Des clarifications sont utiles, selon lui, car la présentation de l'exposition en l'état montre bien qu'«il y a eu un couac quelque part». Et le citoyen de la Côte-aux-Fées de regretter que «le Val-de-Travers reste l'épicentre du gauchisme» dans le canton.

L'exposition «La Suisse, terre d'accueil, eldorado ou paradis perdu?» a été créée par la Maison du dessin de presse de Morges (VD) en 2013. Les dessins de ces 17 caricaturistes suisses ont depuis été montrés dans de nombreuses autres localités de Suisse romande. A Fleurier, ils ont été mis à disposition par les services cantonaux des migrations ainsi que de la cohésion multiculturelle. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!